Partagez|

De bon matin [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
Dawn MacAdams
✧ Messages : 24
✧ Feat. : Alice Englert
✧ Chocogrenouille(s) : 975

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: De bon matin [PV] Sam 17 Jan - 22:44

Dawn s'était levée de bonne humeur ce matin. En effet, elle avait entendu dire qu'on servait du porridge et des toasts ce matin. Elle avait oublié pendant les vacances d'été combien les repas à Poudlard étaient délicieux et bourratifs à la fois. Elle s'était alors pressée de descendre du dortoir la première, pour prendre le temps de bien manger avant la première heure de cours. Sa mère avait toujours insisté pour que Dawn mange le plus longtemps possible au petit-déjeuner. Les médecins recommandaient de prendre de bons petits-déjeuners pour démarrer une journée énergiquement, c'est pourquoi les matins de Dawn ressemblaient souvent à du gavage d'oie. Néanmoins la petite avait la réputation d'avoir un appétit d'ogre dans sa famille. Elle se resservait à chaque fois et finissait les assiettes des autres. Il faut dire que la pauvre était en pleine croissante et était maigre comme un clou, elle savait que la donne allait bientôt changer et que ce seraient les derniers instants pour en profiter !

Elle commençait ce matin avec un cours de potions qui ne lui plaisait pas tant que ça. Son voisin était un pauvre ignare qui n'avait jamais son livre et elle n'aimait pas partager les cours avec les Gryffondor car ils étaient toujours trop bruyants. Dawn remplit son sac de toutes les affaires dont elle avait besoin, vérifia plusieurs fois que son rat ne s'était pas échappé de sa cage et partit alors en direction de la Grande Salle. Elle espérait que ce matin la table des Serpentard ne soit pas trop encombrée. Cela devenait difficile de circuler ou de se servir lorsqu'il y avait trop de monde, les aînés mangeaient comme quatre. De plus Dawn ne supportait pas le brouhaha permanent de la Grande Salle aux heures des pointes, elle aimait avoir l'esprit tranquille lorsqu'elle se réveillait.  
Elle arriva à la table des Serpentard en sautillant, puis s'installa à sa place préférée, où on ne sentait pas les courants d'air venant de l'extérieur. Après avoir salué quelques camarades, Dawn se servit dans à peu près tous les plats qu'elle avait devant elle, puis commença à manger de bon cœur. Elle demanda alors à sa voisine de Métamorphose devant elle si elle en avait terminé avec le journal qu'elle lisait. Dawn le prit alors et regarda la une. Elle aimait se tenir informée de tout et espérait surtout recevoir des nouvelles d'Angleterre ou de Londres. Ses parents ne lui avait pas beaucoup écrit ces derniers temps, Dawn n'avait pas trouvé le temps non plus de leur envoyer quelque chose.

La Gazette du sorcier affichait en une du journal d'aujourd'hui une affaire récente à Gringotts et un braquage dans l'une des boutiques du Chemin de Traverse. Dawn appréciait tout particulièrement les dossiers que les journalistes devaient réaliser, ainsi que les témoignages de simples sorciers. Certains se sentaient menacés, d'autres exaspérés par la situation de Londres. L'écriture des journalistes de la Gazette était de qualité, et on trouvait souvent des articles forts intéressants. Dawn aimait beaucoup les petites rubriques amusantes à la fin du journal ou encore les faits divers rocambolesques dont devait s'occuper le Ministère de la Magie.
Mais une querelle d'élèves vint interrompre la lecture intensive de Dawn. En effet, une élève de Serpentard et une autre de Serdaigle se disputaient pour une raison que Dawn ne connaissait pas. Normalement Dawn aurait pu replonger dans sa lecture, mais c'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle sache la cause de cette dispute. Après quelques cris, Dawn put reconstituer une partie des événements : cela faisait déjà un bon moment que les deux adolescentes de cinquième année ne s'adressaient plus la parole après que l'une ait piqué le petit-copain de l'autre, puis la Serpentard aurait insinué quelque chose de très vexant sur la coiffure de la Serdaigle ce qui évidemment ne lui avait pas plu.

Personne ne semblait les remarquer, à l'exception de Dawn. Le sujet de discorde des deux étudiantes était assez commun, et Dawn ne pouvait s'empêcher de se poser des tas de questions pour en savoir plus. Ecouter discrètement ne pouvait lui suffire. Les deux filles se relevèrent brusquement après s'être insultées de plusieurs noms dégradants et partirent chacune de leur côté en grommelant. Par chance, Dawn se trouvait du côté de la table des Serdaigle ce matin. Elle se pencha alors doucement vers l'amie de la Serdaigle qui venait de s'en aller et lui tapota l'épaule.


- Hm, excuse-moi, tu es bien l'amie de la fille qui vient de quitter la Grande Salle non ? demanda Dawn d'une voix grave et sérieuse. Dawn avait les sourcils froncés et cherchait dans son sac de quoi prendre des notes. Que penses-tu de ce qui vient de se passer ? As-tu changé d'avis sur ton à ton amie maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 4ème année

Elève de 4ème année
America Collins
✧ Messages : 162
✧ Chocogrenouille(s) : 1397

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: Re: De bon matin [PV] Jeu 22 Jan - 3:32









AMERICA δ DAWN

Je nouais pour la troisième fois mon nœud de cravate pour le défaire à nouveau. Quelque chose me contrariait. J'avais mal dormi, j'avais un léger mal de tête et il y avait ce livre que je n'arrivais pas à trouver... sans compter que le club se voyait de plus en plus envahi d’apprenti pianiste qui me volaient mes heures de détente au piano. Non, rien n'allait bien et la neige envahissante dans le parc empêchait toute sortie sous peine de mourir de froid. Je me retournais sur un léger boum derrière moi pour voir Harmony grommeler des insultes à l'encontre du coin de son lit. Harmony n'était pas du matin. En la regardant je réalisais soudain que nous nous étions très éloigné depuis quelque temps. L'année dernière nous étions si proches qu'elle aurait volontiers pris le titre de meilleure amie mais depuis quelque temps, nous ne nous voyons plus du tout. La dernière fois que nous nous étions réellement amusé c'était le soir de Noël... Je me demandais bien ce qui avait bien pu se produire. Mais je ne lui en tenais aucun propos. Je revenais à mon miroir et nouais, enfin, ma cravate parfaitement.

L'uniforme de l'école était plutôt stricte mais étrangement, certaines distinctions passaient facilement. Je voyais souvent des filles porter des escarpins par exemple alors que nous devions être très sobres de ce côté-là. Il y avait également des personnes qui aimaient customiser leur veste avec des logos. Je remarquais surtout ce genre de chose sur les tenues des membres du club de quidditch ; pourquoi s'évertuaient-ils à porter des badges de leur équipe favorite ? Comme si les joueurs de ces équipes pouvaient les voir et s'en réjouir. Tout le monde s'en fichait. Mais bon... c'était des sportifs ! Il ne fallait pas trop leur en demander. Pour ma part, je restais parfaitement sobre, suivait à la lettre le règlement et ne tentait jamais rien de grave ou de réellement répréhensible. Si je n'avais aucune raison de m'attirer des ennuis, alors pourquoi me chercheraient-ils ? Je n'aimais pas les ennuis, comme j'espérais, tout le monde. Pourtant, quand j'en voyais certain, je me disais que je devais être la seule à connaître cette solution-miracle pourtant tellement évidente. Ha ! Les idiots....

En pensant aux idiots qui peuplaient cette école, je ne tardais pas, en me rendant au cours de Potion de croiser Liam qui en sortait avec Leigh. J'échangeais avec ma « chère » amie un regard assassin puis écoutaient les balivernes de mon frère qui me racontait ne pas avoir pu être avec Leigh en cours parce que les maisons devaient se mélanger. Je ne savais pas qui avait hérité de Liam mais je la plaignais en silence. J'entrais donc en cours de potion avec la lassitude de voir mon bureau sale. Je n'aimais pas commencer un cours et voir que la personne avant moi n'avait juste pas trouvé l'idée de nettoyer après son désastre judicieux. Je sortais donc ma baguette, nettoyait à sa place et ouvrait mon livre pour me changer les idées. Pourquoi avais-je cette horrible sensation que j'étais en dehors du monde qui m'entourais ?

Le nouveau professeur de potions était intéressant. On voyait qu'elle connaissait ce domaine sur le bout des ongles et c'était agréable de lui poser des questions, surtout parce qu'elle n'hésitait pas une seule seconde sur la réponse. Les professeurs n'étaient pas incompétents d'une manière générale, d'ailleurs, ils maitrisaient tous leurs domaines mais il était clair que certains auraient dû choisir une autre voie comme Domhnaill ou Tepes. Étais-je la seule à avoir fait le rapport entre notre professeur de Runes et le célèbre Dracula ? C'était carrément terrifiant de se retrouver dans une pièce avec lui. J'adorais les runes et donc, je n'y pensais pas trop pendant les cours, mais en dehors je n'arrivais pas à me sortir de la tête que le type qui nous énonçaient des définitions de runes avait assassiné un tas de gens et y avait pris du plaisir.  Quant à Domhnaill ce n'était pas tant son passé, mais surtout sa manière de parler aux gens ; il était clair pour tout le monde qu'elle détestait qu'on lui adresse la parole ou qu'on lui pose une question qu'elle jugeait bête. Je pouvais comprendre ce deuxième point mais être professeur à mes yeux, c'était avant tout être capable de laisser ses sentiments personnels de côté pour le bien des autres.

Enfin ! Le positif du repas de midi c'était que ni l'un, ni l'autre n'y assistait. J'entrais dans la grande salle et prenais place à la table des serdaigle où quelques filles me faisaient signe de les rejoindre.

Je regardais la table avec un regard affamé et me servais de poires et de raisins avant d'entamer le salé. J'aimais commencer par des fruits parce que c'était plein de vitamines et minéraux essentiels et qu'il était plus sain pour la santé de commencer par ce qui était bénéfique plutôt que de se gaver de mauvaises choses sans plus avoir de place pour eux. Je terminais ma grappe quand une serpentard que j'avais déjà vue plusieurs fois s'approcha d'Anna à ma droite. Les deux files commencèrent à parler d'un Serdaigle assez populaire avec lequel, je savais, Anna avait espoir de sortir puis très vite, la conversation dégénéra. Mais pourquoi cette Serpentard était venu foutre la merde ? Vraiment, on en revenait au fait de ne pas chercher les ennuis. Il faut croire que certaines ne comprenait pas ce simple principe auquel je m'accrochais sans relâche. Quoique... je devais avouer que j'aimais bien dire franchement les choses et que ça m'avait apporté pas mal d’ennuis... seulement voilà ! Dire les choses parce qu'elles sont ainsi et pas autrement c'est différent de dire des choses juste pour s'en amuser ou s'en moquer.

Je m’éloignais de quelques centimètres quand Anna prit son verre d'eau pour le jeter à la figure de la serpentard. Je n'avais pas envie de me tacher de jus de citrouille. Puis la serpentard se mis à lui attraper les cheveux et là je m'éloignais encore plus. Amanda se mit à leur crier d'arrêter et deux garçons les séparèrent avant que tout ne dégénère. Anna, digne, tourna le dos à son ennemie et s'en alla dans le hall pour rejoindre la salle commune. Tel que je la connaissais, elle devait courir en pleurant parce qu'elle était affreuse. Ha... les cheerleaders... Toujours axé sur leur physique.

« Hm, excuse-moi, tu es bien l'amie de la fille qui vient de quitter la Grande salle non ? » Je me retournais vers la serpentard qui me tapotait l'épaule. Je la regardais de bas en haut, sans comprendre où elle voulait en venir. « Que penses-tu de ce qui vient de se passer ? As-tu changé d'avis sur ton amie maintenant ? » Non, je ne voyais vraiment pas où elle voulait en venir et surtout en quoi toute cette histoire la regardait. « Anna n'est pas vraiment mon amie non... disons que c'est une connaissance. Et je peux savoir qui tu es et pourquoi ça t’intéresse ? »



- Namco -

_________________
America Collins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
Dawn MacAdams
✧ Messages : 24
✧ Feat. : Alice Englert
✧ Chocogrenouille(s) : 975

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: Re: De bon matin [PV] Mar 10 Fév - 23:21

Les vacances s'étaient révélées paisibles dernièrement. Bien que la vie à Poudlard ait un côté agréable, excepté pendant les longues périodes d'évaluation, Dawn appréciait le fait de pouvoir rentrer chez elle et de revoir sa famille. Ses parents lui manquaient beaucoup, surtout après la période des fêtes, qui était la plus désagréable selon elle. Ils passaient tous deux semaines exquises, entourés de cadeaux et d'amour, mais il fallait partir et les adieux devenaient difficiles. Heureusement, Dawn avait le cœur solide et un tempérament d'acier, après tout elle n'était pas à Serpentard pour rien. Si dans un premier temps cela avait pu étonner son père – sa mère était moldue et n'y connaissait pas grand chose – il s'était vite rendu compte que c'était bien la maison qui correspondait le mieux à sa fille. La famille MacAdams n'avait jamais eu la prétention de descendre d'une illustre lignée, même s'il y avait quelques bons sorciers. Dawn était l'exception qui confirmait la règle au sein des Serpentard, elle était loin du cliché sang-pur, riche et si possible fourchelangue ! A vrai dire, la petite aimait sa maison. Elle ne s'y était pas fait beaucoup d'amis, peut-être parce qu'elle n'y portait pas de réelle attention, et aussi parce qu'elle préférait faire d'autres activités. On l'avait toujours crue solitaire, Dawn n'avait juste personne à qui parler ou avec qui rire – à part Harold, mais c'était un moldu.

Évidemment, son attention se portait sur d'autres choses, surtout les choses les plus intéressantes : les potins. Dawn était une férue de potins, de jour comme de nuit. Elle était littéralement tombée dans le chaudron à ragots dès sa naissance. Après avoir vécue dix ans de sa vie à Ferndale Road entourée de mamies en manque de conversation, Dawn avait finit par apprendre la technique. La méthode était finalement assez simple : le tout était de prêter attention à tout ce qui pouvait sembler superflu, c'était en général ce qui regorgeait le plus d'informations en tout genre. Puis, il fallait savoir trier dans ce que les mamies racontaient, mais tout en gardant l'oeil vif et l'air intéressé. Dawn avait surtout appris à poser les bonnes questions, à boire le thé de manière à ce que les autres se sentent à l'aise. En quelque sorte c'était finalement devenu un vrai travail, et avant tout un véritable jeu qui se transformait en compétition lorsque Harold rejoignait la partie.
Dawn ne pouvait s'entraîner sur personne à Poudlard, si bien qu'elle sautait sur n'importe quelle occasions pour ne rien rater. Elle s'était inscrite au club de journalisme et espérait obtenir la place de chef, même du haut de ses douze ans. Dawn avait une soif d'écrire, mais elle redoutait que ses aînés ne lui laissent aucune place.

Alors elle s'entraînait à son échelle, c'est-à-dire avec des personnes de son niveau, de son âge ou du même sexe qu'elle. C'était assez simple finalement, il fallait saisir l'instant précis et ne pas trop hésiter. Ce matin, alors qu'une dispute avait interrompu le petit-déjeuner de la moitié de la table des Serpentard et celle des Serdaigle, Dawn avait littéralement sauté sur l'occasion. Elle s'était retournée, puis adressée à la fille qui était la plus proche de la furie qui venait de s'en aller. Dawn avait en main bloc-notes et stylo, prête à prendre quelques notes furtives. Mais la réponse de son interlocutrice ne fut pas réellement satisfaisante : Dawn eut le droit à l'habituel regard dérouté ainsi qu'une analyse des pieds à la tête de la part de la Serdaigle en face d'elle. Pourtant la question était simple, Dawn se demanda alors si les Serdaigle avait bien la réputation qu'il méritait, parce que si non, Poudlard était réellement une belle arnaque.


- Anna n'est pas vraiment mon amie non... disons que c'est une connaissance. Et je peux savoir qui tu es et pourquoi ça t’intéresse ?

Dawn soupira. C'était prévisible. Le journaliste un peu trop indiscret ne pouvait rester trop longtemps anonyme. Dawn n'avait jamais vraiment compris cette espèce d'obligation : à quoi cela pouvait bien servir aux gens ? C'était le nom du témoin qui importait, en aucun cas celui qui déformait ses dires.

- D'accord pas vraiment une amie, je vois... Dawn griffonna quelques mots à la va-vite sur son carnet, repoussa derrière son oreille une longue mèche de cheveux qui lui barrait la vue. Je m'appelle Dawn MacAdams. Je fais partie du club de journalisme de l'école et je suis chargée de prendre en compte toutes ces petites altercations. Je m'informe, quoi.

Dawn leva les yeux en l'air, cherchant furtivement une jolie phrase d'accroche pour la noter derechef sur son carnet déjà bien rempli. Puis, elle leva la tête et esquissa un sourire vers son interlocuteur, posant son stylo sur la feuille, prête à écrire tout ce que la jeune fille racontait.

- Et toi, tu es ? fit-elle dans un sourire figé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 4ème année

Elève de 4ème année
America Collins
✧ Messages : 162
✧ Chocogrenouille(s) : 1397

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: Re: De bon matin [PV] Ven 10 Avr - 12:40









AMERICA δ DAWN

Je fis un mouvement de recul bien calculée quand Anna s'emporta envers la verte et argent. Les disputes de filles étaient toujours plus "sales" que celle des mecs, et surtout, toujours plus longue. C'était un sujet assez interessant à étudier en fait; D'une manière générale, les hommes agissait selon leur fierté mais quand celle-ci était blesser c'était les femmes qui n'arrivaient pas à l'accepter. Les hommes avaient cette manière "physique" de se réconcilier, mais quand il s'agissait de deux filles, on partait dans des injures élégantes et des vengeances très recherché, mais parfois, c'était simplement trop, et on finissait par se jeter des verres de jus de citrouille en pleine face de manière à ridiculiser l'autre devant tout le monde. Et là, c'était le drame. La serpentard se jeta au cou d'Anna et contrairement aux autres qui se mirent à les séparer, moi, je ne bougeais pas. Ce n'était pas ma dispute et si je n'étais pas une gryffondor ce n'était pas pour rien : Aucune chance que je me retrouve dans une bataille, qu'on me tire les cheveux et qu'on me défasse ma cravate que j'avais mis si longtemps à faire. Qu'on me laisse tranquille, ça m'allait tout aussi bien.


Finalement les deux folles furieuses quittèrent la grande salle et la vie reprenait son cours. Ou presque. Les piaillements des filles autours de moi faisait remonter mon mal de tête sur les différentes raison qui auraient pu les pousser à se détester. Etais-je trop perspicasse pour deviner qu'il y avait un garçon? Qu'importe la réponse, j'entendis d'un coup une voix sur le côté et je me retournais pour faire face à une jeune fille aux long cheveux brun foncé et à l'insigne de serpentard sur la veste. Décidément. Elle commença à me poser des questions sur Anna et une question ne me quittais pas : C'était qui celle-là? C'était bizarre non? On ne parlait pas de ce genre de chose aux personnes qu'on ne connaissait pas. Les convention sociales elle ne connaissait pas? En générale on disait : Bonjour, moi c'est machin, j'ai vu ce qu'il s 'était passsé, ca t'ennuirais qu'on en parle? Non, même cette présentation serait louche. Quoi qu'elle fasse en fait.


«D'accord pas vraiment une amie, je vois... Je m'appelle Dawn MacAdams. Je fais partie du club de journalisme de l'école et je suis chargée de prendre en compte toutes ces petites altercations. Je m'informe, quoi.»


Elle griffonait des mots sur un carnet et c'était vraiment bizarre. Les Journalistes... Ils avaient une de ces manières de toujours se mêler de ce qui ne les regardaient pas. Savaient-ils à quel point ils étaient agaçant pour le commun des mortels et les gens comme moi? Mais soit, c'était leur truc et même si je ne comprenais pas, je savais que personne ne pouvait être identique.


«Et toi, tu es ?»


Elle soupirait et levait les yeux au ciel. Elle croyait quoi là? Que j'avais que ça à faire? C'était elle qui venait me déranger au cas où son cerveau serait si peu dévellopé qu'elle l'avait déjà oublier.


« America Collins. Mais je trouve très mal venu de déranger des gens sans même connaitre leur nom. Part ailleurs, je ne sais rien de cette histoire et puisque tu es une serpentard tu devrais plutôt inerroger l'antagoniste de ton "camp", si on peut dire ça comme ça. Tu obtiendra sans doute plus de réponses.»



- Namco -

_________________
America Collins
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De bon matin [PV]

Revenir en haut Aller en bas

De bon matin [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical-