Partagez|

Une danse ou un sort ! [Grant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Une danse ou un sort ! [Grant] Sam 18 Oct - 17:39

Il y avait un décor qui était en train de se dessiner progressivement devant moi, après en avoir vu une multitude que j’étais bien incapable d’identifier auparavant. Tout à coup, la terre cessa de tourner et de trembler en même temps et je pus battre des paupières pour constater que j’étais assise sur les fesses, désarçonnée sur des planches de bois poussiéreuses et sale. Il y avait peu de lumière, mais de la couleur et des bruits- des bruits vivants, des bruits de festivités, et d’amusement. Apparemment, j’étais arrivée au bout du chemin, constatai-je tout en me relevant péniblement.

- Qu’est-ce que c’était ? dis-je à haute voix alors que je m’époussetais les manches, mais je ne m’adressant à personne en particulier, je ne m’attendis pas à ce qu’on me réponde :

- La citrouille, c’était un portoloin, déclara un élève visiblement plus âgé qui me sourit avant de retourner à ses occupations. Je n’étais probablement pas la première personne à poser cette question ce soir vu le ton naturel avec lequel il s’était exprimé.

Un portoloin… je n’en avais que vaguement entendu parlé, maintenant que je mot avait été prononcé effectivement ça me disait quelque chose, mais je n’avais jamais eu l’occasion de me servir de l’un d’entre eux – la moitié de ma famille était moldu, ma sœur une cracmol, donc si magie il y avait à la maison, elle était quand bien même limitée. J’avais néanmoins d’autres préoccupations en tête, et même si je savais désormais que c’était vain, j’essayais de retrouver dans la masse d’élèves la cape sombre que j’avais poursuivis avant d’atterrir ici, mais sans succès.

Je grognais intérieurement – je l’avais manqué, et même si ça pouvait être après tout un élève ou un étudiant comme un autre, il y avait mon intuition qui me disait qu’il y aurait pu y avoir quelque chose à creuser et que j’avais loupé ma chance parce que je n’étais pas parvenue à le rattraper assez vite. Je me dirigeai vers le buffet qui était mis à disposition pour attraper la première chose à manger qui me passa sous la main.

- Bienvenue dans la cabane hurlante jeune fille ! Un étudiant lui aussi déguisé se tenait de l ‘autre côté de la table.

- On est dans la cabane hurlante ? La maison la plus hantée de Grande Bretagne ?

- Et ce sont les élèves qui la font rugir de peur ce soir !


- Elle n’est pas un peu trop petite pour accueillir tous les élèves de l’école ? Je ne voyais pas comment nous pouvions faire pour tous tenir là dedans.

- Elle a été ensorcelée pour que tout Poudlard puisse participer !
Il ne se démontait pas, mais moi non plus.

- Alors, elle n’est pas vraiment hantée.

- Je te sers quoi, un verre de jus de citrouilles ?

- Avec plaisir.

Mon sandwich dans la main, mon verre dans l’autre, il apparut que manger et boire était une aventure bien plus difficile que les trois étapes précédente, et cela une fois de plus à cause de mon costume… Il fallait plier les bras de telle sorte pour… Au moins, je ne pouvais pas dire que je ne le savourais pas ce sandwich du calvaire et lorsque je voulus faire passer tout ça avec du jus de citrouille, la moitié me coula entre la commissure des lèvres de façon tout sauf élégante. Je passai ma main sur ma bouche d’une façon tout aussi peu distinguée et abandonnai mon verre à sa propre bataille. Quelque chose ou plutôt quelqu’un était entré dans mon champ de vision et de la même façon qu’une idée venait de me poper dans l’esprit, je me dirigeais vers ma cible, sans la moindre once d’hésitation.

- Professeur ! Vous n’allez pas refuser une danse à la plus belle des fleurs !
m’écriai-je, alors que je paraphrasais le garçon que j’avais envoyé sur les roses un peu plus tôt dans la soirée.

Toujours sûre de moi je souris à Stanley Grant tout en tendant une petite main fleurie pour l’empêcher de se défiler. Quel homme serait-il s’il refusait une valse à une élève de première année ?


_______________
EDIT Bastian:
5 Chocogrenouilles : Si vous postez dans la cabane hurlante
10 Chocogrenouilles : Si vous invitez un prof/une prof à danse


Edit Domhnaill :
50 points pour votre maison : Si vous arrivez à faire tous les défis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Directeur de Serdaigle et Professeur de Métamorphose

Directeur de Serdaigle et Professeur de Métamorphose
Stanley Grant
✧ Messages : 43
✧ Chocogrenouille(s) : 2147484773

MessageSujet: Re: Une danse ou un sort ! [Grant] Sam 18 Oct - 22:54

« Vous n’êtes pas déguisé professeur ? » La voix venait de derrière moi, et alors qu’il était vrai que je devais probablement faire tâche avec un costard pour une fête d’Haloween, je ne me démontais pas. C’était le privilège de l’âge, du poste de professeur et de mon caractère naturel qui m’empêchait de réellement participer aux festivités avec le même enthousiasme que tout le monde. Je me retournais pour faire face au jeune étudiant de sixième année qui pour l’occasion lui s’était déguisé en pirate. J’arquais un sourcil en signe de surprise, avant de continuer de boire le verre de whiskey pur feu que j’avais demandé quelques instants plus tôt.
J’ai toujours aimé ce liquide ambré qui venait couler dans le fond de ma gorge. C’était devenu une habitude pour moi que d’en boire un verre chaque soir depuis mon divorce avec ma femme qui m’avait par la même interdit de voir Mickael, mon plus jeune fils. Cela faisait près de dix ans maintenant et je suivais avec cette habitude qui me permettait temporairement d’oublier que j’étais probablement devenu un étranger pour ma propre chair.
Mrs Luthi s’était engagé dans un concours de boisson avec un groupe d’étudiant au milieu duquel elle se mélangeait un peu trop naturellement, ce qui ne manqua pas de me faire sourire en la voyant se donner en spectacle sur l’une des tables de la cabane hanté. Elle s’amusait au moins autant, si ce n’était plus que les autres étudiants.
« Je n’ai pas besoin de ça pour être effrayer Flint, mais pourquoi n’allez-vous pas rejoindre votre cavalière et profiter de la fête avec elle ? » Je tapotais l’élève dans le dos pour lui indiquer sa cavalière qui attendait assise sur une chaise que son mariole de copain arrête de faire le guignol.
« Je ne pense pas que vous soyez effrayant monsieur Grant. »
« Vous voudriez peut-être répéter cela après que je vous ai transformé en quelque chose d’aussi ridicule que le dernier devoir de métamorphose que vous m’avez rendu. »
« Vous gagnez professeur. Deux bièraubeurre s’il vous plait ! » Ah. Les enfants… Que ferions-nous sans eux ? Leur insouciance était bien belle à voir, mais lorsque je voyais le professeur Domhnaill et sa tenue plus qu’aguichante j’étais au milieu d’une de mes gorgées que je recrachais tout aussitôt.
Mon Dieu ! N’avait-elle donc aucun sens de pudeur ? J’avais toujours su que notre professeur de botanique et directrice de Serpentard avait quelque chose d’une excentrique mais quand même, il n’était pas interdit de rajouter du tissu par-dessus le vide. Je déposais mon verre avec fracas sur la buvette avant d’en demander un nouveau, il me fallait chasser cette vision d’horreur… qui ne l’était pas autant que je voulais bien le dire dans l’esprit d’un quadragénaire comme moi. D’un trait, je terminais mon deuxième verre avant d’effectuer une nouvelle ronde pour voir si tout se passait bien, j’avais confisqué quelques pétards à des étudiants qui espéraient pouvoir effrayer des jeunes âmes crédules chez les premières années lorsqu’un nouveau genre de petit monstre vint m’adresser la parole.
« Professeur ! Vous n’allez pas refuser une danse à la plus belle des fleurs ! » La coupable s’appelait Dakota Scott. Je mettais toujours un point d’honneur à connaître le visage de chaque élève de l’école, et je savais que Mrs Scott avait pour particularité de ne pas être comme les autres.
J’avais appris lors de son admission que sa sœur était une cracmol, et qu’elle et bien disont qu’elle était particulièrement vive pour son âge ce qui ne manquait pas de créer des histoires, mineures pour la plupart, mais des histoires quand même. Mais dans l’ensemble il s’agissait d’une brave fille, et malgré sa bizarrerie et mon tempérament je ne voulais pas être celui qui briserait ses rêves d’une fête d’Haloween avec un cavalier.
Qui plus est, j’imaginais que c’était ce genre de moment que j’aurais aimé vivre avec mon propre fils, alors oui peut être que je me servais de mon travail pour soigner mon besoin paternel avec toutes ces petites têtes blondes, mais je ne voyais rien de mal à cela. Tous ces enfants avait été confié sous ma responsabilité, et celle des autres professeurs bien entendu, et face à une requête si gentiment formulé, je me baissais à la hauteur de la jeune fille, un genou à terre et soulevait sa petite main.
« Me feriez-vous cet honneur miss Scott, aussi connue sous le surnom de la plus belle des fleurs ? » Son costume semblait particulièrement encombrant, mais soit c’était mon rôle que de ne pas rejeter chaque demande de chaque élève qui viendrait me demander une danse. Je me relevais pour l’emmener au centre de la piste de danse priant que mon expérience suffirait à ne pas bousculer trop de monde dans ce processus très compliqué que de déplacer avec grâce un énorme pot de fleur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une danse ou un sort ! [Grant] Mar 28 Oct - 0:41

- Me feriez-vous cet honneur miss Scott, aussi connue sous le surnom de la plus belle des fleurs ?

Que ce soit juste par plaisir ou alors parce que je lui inspirais de la pitié, pour une fois, ce n’était pas dans mes préoccupations et je ne cherchais même pas à comprendre. Il jouait en tout cas bien le jeu, et peu d’élèves de première année, peu d’élèves tout court pouvait se vanter d’avoir l’honneur devoir Stanley Grant s’accroupir devant elle, presque prêt à leur faire la sérénade.

- C’est demandé d’une telle façon que je ne pourrai pas refuser !

J’avais une idée bien précise en tête, et ce n’était pas de l’attendrir afin d’obtenir de meilleures notes en métamorphose. Je resserrai mes doigts dans sa main pour nous lancer dans la danse, aux mélodies tout aussi lugubres que celle qu’il y avait eu lors de la première épreuve. Je n’étais pas gênée de ma familiarité avec le professeur, parce que j’avais d’autres préoccupations que cela et je n’aimais pas trop non plus de ne pas être considérée d’égal à égale avec les adultes. Je n’avais pas la même expérience, ne savais pas les mêmes choses et en avait encore d’autres à apprendre mais quand bien même, j’étais loin d’être une idiote, et c’était ce que les grandes personnes n’avaient que trop tendance à négliger, c’était pour ça qu’on arrivait d’ailleurs si facilement à les duper lorsqu’eux même pensaient avoir le dessus. Grant ne jouait pas dans cette cour, donc j’allais devoir recourir à plus de subtilités, et c’était là que le gros problème arrivait, parce que ce n’était pas spécialement là où j’excellais le plus.

Je tournai et virevoltai de façon maladroite – mon costume ne me donnait pas vraiment l’occasion d’user de beaucoup de souplesse. Grant détonnait dans le paysage parce qu’il était le seul à ne pas s’être prêté au jeu d’Halloween, mais c’était une façon pour lui de montrer à quel point il pouvait être effrayant ainsi, j’en étais persuadée. Je me mis à fredonner l’air, indifférente à l’ambiance qui se voulait glaçante, avant d’ajouter brusquement :

- C’était une bonne idée cette animation pour Halloween. J’en ai presque eu froid dans le dos.
Après tout, j’étais tombée et je m’étais fait mal dans ce périple. Dommage que tout le monde n’ait pas pu en profiter…

Est-ce qu’il allait saisir le sous entendu ? Je ne savais pas, alors dans le doute, je préférais préciser quand même :

- Cordelia Fredriksson aurait eu un costume plus sympathique à montrer que celui d’un teint blafard d’une comateuse à Sainte Mangouste.

Elle était mon amie et si tout le monde l’avait oublié durant ces festivités, je voulais être en charge d’être celle qui allait le rappeler à tout le monde. C’était bien trop facile de tourner le dos aux problèmes et faire croire qu’ils n’existaient plus, mais à force de les entasser sous le tapis, la bosse devenait de plus en plus grosse et à dissimuler, ça devenait carrément compliqué.

Je reculais pendant la danse et sans le vouloir percutai un élève qui était dans mon dos. Sans me soucier de lui et d’éventuelles protestations, je chancelai, mais heureusement, il y avait Stanley Grant pour me retenir. Ne voulant surtout pas me laisser distraire, je repris le fil de la discussion, comme si je n’avais jamais été interrompue :

- Est-ce que vous savez quand est-ce qu’elle va revenir ?
J’insistais : je l’attends.

Et parfois j’avais bien l’impression d’être la seule. Je pris une expression un peu plus concernée et ne lâchais pas mon professeur du regard. Il n’allait quand même pas oser se défiler et ne pas répondre à la plus belle des fleurs quand même, si ? Pour contrebalancer le fait que je n’étais pas du tout en train de le cuisiner, j’osai demander :

- Ca vous dérange si je danse sur vos pieds ? Je ne suis pas très à l’aise avec mon déguisement. Je lui fis un immense sourire montrant ainsi tout de mon innocence.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une danse ou un sort ! [Grant]

Revenir en haut Aller en bas

Une danse ou un sort ! [Grant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 1.25 sorties le 23/09 modification et sort revus definitif
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical :: Soirée d'Halloween 2014 !-