Partagez|

This is survival [Leigh ☼]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: This is survival [Leigh ☼] Jeu 10 Juil - 4:16


 

This is survival
Leigh & Hillary ♥


Il était tard dans la matinée. J'avais pris un petit déjeuner copieux et j'avais beaucoup travaillé aux cours. J'avais tendance à grossir en ce moment, il fallait que je fasse attention. Et puis, au pire, je pourrais me lancer à moi-même un petit sort pour maigrir. Mais pour l'instant, je ne me fais pas de soucis. Cette journée était des plus radieuses. Le soleil brillait haut dans le ciel accompagné de quelques nuages qui ressemblait à de la chantilly. Nous étions en pause, puisqu'il était l'heure de manger, mais je n'avais pas très faim. Je me décidais alors de sortir un peu, par ce beau temps qui n'était pas souvent présent. Une passion grandissait en moi jours après jours. Cette passion -et ce sport- était le Quidditch. J'avais lu des tonnes de livres et regardé des milliers d'images bougeantes. Cette activité me passionnait de plus en plus, et j'étais prête à me jeter à l'eau si l'envie me prenait. J'étais déjà dans le club de journalisme, je n'allais tout de même pas changer en si peu de temps. Et de toute façon, je ne sais pas si l'on peut. Je pris le chemin du stade de Quidditch. Je crois qu'il y a un entraînement dans ce club en ce moment même.

J'arrivais alors là où mes petites jambes voulaient me porter. En effet, quelques élèves étaient à califourchon sur leur balai, se passant le Souaffle à tour de rôle. D'autres battaient avec énergie les cognards agités. Mais je vis surtout les deux attrapeurs, toujours immobiles, qui guettaient d'un œil vigilent le vif d'or. Dans le Quidditch, il faut savoir une chose, les spectateurs ne regardent jamais les poursuiveurs. Ils regardent les attrapeurs, et rien que les attrapeurs. C'est comme si, au football, on ne regardait que le gars qui a toujours le ballon.
Je m'installai dans les gradins calmement et commençais à regarder l'entraînement se dérouler. Il y avait une fille. Je pouvais voir sur son débardeur l'emblème des Gryffondor. Elle se tenait bien droite sur son balai et était vraiment à fond. J'aimais bien les gens comme ça qui font tout pour y arriver. Je ne la connaissais pas, mais à vrai dire, sa façon de jouer, sa manière de sourire... Ça se voyait qu'elle était dans son élément, dans sa passion, dans de la joie. J'avais tout de suite envie de la rencontrer, coûte que coûte. Certes, elle devait encore travailler dur pour être joueuse qualifiée, mais je savais qu'elle pouvait y arriver. Il fallait juste de l'entraînement, et c'est ce qu'elle faisait.




@ Pomme Ecarlate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
hhhh
✧ Messages : 340
✧ Feat. : Natalie Portman
✧ Chocogrenouille(s) : 1638

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼] Jeu 10 Juil - 16:25

Je ne risquais pas de demander à Liam d’aller faire une petite partie de Quidditch avec moi – ou alors si, peut être pouvais-je le faire, rien que pouvoir voir quelle excuse de son invention il allait imaginer pour se sortir de ce mauvais pas. Sans m’en rendre compte, parce que c’était une petit habitude qui s’était installée progressivement au fil des jours, je l’avais toujours lui ou Marlon dans mon champ de vision parce que nous partagions la même maison, donc nous avions les mêmes emploi du temps. Lorsque ça différait, je devais trouver des autres points de repère, même si je m’en étais créé qui eux était Isis ou Harmony, mais Isis n’avait pas tout à fait les mêmes horaires donc je ne pouvais pas me rendre sur le terrain en sa compagnie pour le moment, quant à Harmony, je ne doutais pas qu’elle aurait accepté avec plaisir, mais je ne la vis pas au moment de gagner le stade, alors je décidais de m’y rendre seule.

Comme moi à présent, il y avait d’autres joueurs et certains étaient sur leur balai. Je passai rapidement par les vestiaires pour me débarrasser du superflu qui pourrait éventuellement m’encombrer une fois dans les airs et je refermai la porte de mon casier dans un bruit de métal qui résonna dans toute la pièce. Je pris l’un des balais qui étaient réservés à ceux qui ne possédaient pas le leur, et dans mon cas de toute façon, je n’y avais pas le droit avant l’année prochaine. Pour avoir participé à quelques entraînements déjà, mon œil n’avait pas tardé à remarquer que ceux qui avait leur propre matériel semblait bien plus rapide et à l’aise que les Brossdur que possédait Poudlard, qui parfois, quand ça leur prenait, devenait très vite récalcitrants et qui avait la fâcheuse tendance à ne pas vouloir prendre des virages très serrés à gauche.

Je ne savais pas trop si c’était vraiment possible de le décrire, mais lorsque je commençais à flirter avec le ciel, j’avais le sentiment que tout  devenait plus simple, plus fluide et plus naturel, comme si c’était l’élément dans lequel j’évoluais le mieux et je retrouvais assez d’aisance pour me mêler à celle des autres sans vraiment de difficultés, puisque après tout nous partagions les mêmes envies par rapport au Quidditch, donc ça facilitait vite les choses. Je fis quelques tours de terrain pour tester la maniabilité du balai que j’avais choisi qui pour une fois ne semblait pas trop mal, même si pour qu’il daigne descendre, la pointe du manche devait presque se retrouver à la verticale et  il fallait surtout bien le maintenir, sinon il avait tendance à remonter trop vite et à changer complètement de direction, ce qui n’était pas forcément idéal pendant un match.

Si je n’avais plus de problème à communiquer avec mes camarades de club, j’avais été un peu sauvage pendant les débuts, ne sachant vraiment comment les jauger, ni comment me comporter avec eux. Je n’avais jamais fait de travail d’équipe avant cela, me la préférant faire cavalier seul un peu part dépit, parce qu’on ne m’avait jamais placé au beau milieu d’autres enfants de cette manière. Est-ce qu’il y avait des codes à respecter, comme il y en avait aussi une multitude dans la jet set ? Ces derniers, je les connaissais par cœur et je n’y pensais même pas puisque c’était là dedans que j’avais évolué depuis mon enfance, mais vivre une existence « normale », ou presque parce que c’était de magie dont on parlait quand même, c’était une autre histoire, et j’étais assez réactive pour avoir remarqué que je n’avais pas les mêmes réflexes que les autres élèves par rapport à certaines ou certaines situations, qui parfois d’ailleurs, me laissaient bien perplexe. Lorsque j’avais dit à une fille de mon dortoir que chez moi le lit faisait presque plus du double et que je pouvais avoir tout ce que je voulais à mon petit déjeuner le matin, elle avait fait un sourire de travers, avant de se détourner pour poursuivre sa conversation avec quelqu’un d’autre. Elle, elle ne devait pas avoir un lit qui faisait plus du double des petits à baldaquins que nous possédions ici, et encore moins l’odeur des pains au chocolat pour vous sortir de la nuit et bien commencer la journée.

Tout était commun à Poudlard de toute façon. Les chambres, les repas, les salles de bain… J’avais toujours eu ma propre salle de bain. Mais après l’expérience ratée avec ma camarade, je m’étais bien gardée de le révéler à qui que ce soit.

L’exercice consistait à se faire passer le souaffle sans jamais garder la même position sur le terrain tandis qu’à l’autre bout, d’autres joueurs se renvoyaient régulièrement un conard à coups de battes, quand celui ci ne venait pas se placer au milieu de nous pour tenter de nous attaquer. Ce qui ne tarda pas à arriver – l’une des filles lâcha le souaffle en direction des gradins, prise de surprise par l’arrivée inopportune du démon noir qui sifflait dans nos oreilles, signe de mauvaise présage, et fit une figure pour s’en débarrasser, tandis que nous nous écartions tous pour laisser un batteur se charger de l’affaire. Lorsque toute menace fut écartée, je cherchais du regard où la balle qu’elle avait abandonnée avait terminé sa course… dans les mains d’une des spectatrices de l’entraînement.

Je m’approchai d’elle en volant, tout en agitant le bras pour attirer son attention.

- Tu pourrais renvoyer le souaffle s’il te plaît ? Je me plaçai en position pour lui montrer que j’étais prête à recevoir le paquetage.

Naturellement, j’accompagnai cette demande d’un sourire, dévoilant mes dents blanches. Le même que faisait maman automatiquement à chaque fois qu’elle posait devant les photographes, qu’elle répondait à une question sur un plateau télé, ou qu’on lui demandait un autographe. Celui qu’indirectement, elle m’avait appris.

_________________
I fall in love with details
"La vie comme un sorbet au citron : agréable, sucrée et acide, mais au final ça reste une glace." Liam Collins
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼] Dim 13 Juil - 1:34


 

This is survival
Leigh & Hillary ♥


Je regardais, assise, tranquillement le match amical lorsque quelque chose heurta mes cuisses. Cela faisait assez mal, d'ailleurs. Je baissai mes yeux, pleins d'étonnement, et vis le Souaffle. J'écarquillais encore plus mes yeux ronds. Je me croyais comme dans les séries américaines moldues, lorsqu'un spectateur du match de baseball attrape la balle à la volée. Bon, là, j'ai pas voulu l'attraper et encore moins à la volée. Il n'y avait pas beaucoup de gens dans les gradins, j'étais l'une des rares personnes. Forcément, il y avait cours, et les élèves s'en fichaient pas mal des entraînement, tant qu'ils regardent les vraies battles... Ça leur va. Ils ne sont pas conscients que tout se fait et tout s'apprend aux entraînement. Sinon, les tournois n'auraient pas lieu.
Je continuais de fixer des yeux le Souaffle qui était présent dans mes mains. C'était la première fois que je le voyais d'aussi près. Après, ce n'est qu'une balle, me dira-t-on.

-Tu pourrais renvoyer le Souaffle s’il te plaît ? me demandait une joueuse.

Mais ce n'était pas n'importe quelle joueuse. C'était celle que j'avais tant observé avant cette balle tombée du ciel -et c'est le cas de le dire-. Elle me souriait chaleureusement tout en tendant les bras et se plaça en position. Son sourire était angélique, innocent et plein de grâce, comme celui que les stars faisaient.

-Ouais, bien sûr! lui répondis-je avec enthousiasme.

Je me lavai en un mouvement et lui jetais alors de toutes mes forces la grosse boule. Elle l'attrapa sans problème.
Elle m'a parlé... Je dessinai alors un grand sourire sur mon visage de mes lèvres rosées. Et en plus, elle a été gentille avec moi! Bon... On va se calmer, hein. Elle m'a juste demandé de lui renvoyé le souaffle, c'est tout, rien de plus. Oui mais quand même...

-Tu joues bien! lui lançai-je alors qu'elle s'apprêtait à repartir se prêter à la partie de Quidditch.

C'est bon, j'étais heureuse pour le reste de la journée! Je n'ai jamais fait de Quidditch, j'aimerai tellement... Peut-être qu'un jour, ça m'arrivera, je serai à sa place. Mais pour l'instant, il ne faut pas trop rêver. Je suis une vraie gamine dans ma tête, mais à l'extérieur, on me dit souvent que j'ai l'air mature. Je ne sais pas trop comment réagir à cette erreur venant de mes camarades. Je ne vais pas le leur faire remarquer, ça me fait plaisir d'être perçue comme une personne de confiance et adulte dans sa tête.




@ Pomme Ecarlate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
hhhh
✧ Messages : 340
✧ Feat. : Natalie Portman
✧ Chocogrenouille(s) : 1638

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼] Sam 19 Juil - 23:19

J’étais encore dans cette phase où j’appréhendais mon balai ainsi que ses réactions et ses mouvements, ce qui était loin d’être évident – j’avais vite compris que chacun de ceux de l’école que j’utilisais avaient leur petites spécificités, comme j’en avais d’ailleurs fait l’expérience au moment où j’avais terminé dans un arbre lors du premier cours de Quidditch. Je n’étais pas prête de l’oublier, ni de la scène qui avait suivit avec Liam, à croire qu’il était de bon ton que nous nous retrouvions dans des situations inappropriées comme celle là. J’étais loin d’être une experte, et je m’en rendais bien compte par rapport à ceux qui venait voler avec leur propre matériel et qui avait aussi quelques années d’expérience que moi, et je m’étais déjà surprise à rêver que peut être, éventuellement, je pourrais être capable d’effectuer certaines des figures d’ici quelques temps. J’avais entendu dire qu’il y avait des élèves qui développaient rapidement plus d’aisance dans les airs que d’autres et qui avaient des facultés ancrées en eux : les futurs joueurs de Quidditch faisaient partie de ceux là, parce que l’air du vide était leur seconde nature. Il m’arrivait parfois de ne pas être rassurée, mais la vitesse était aussi tellement grisante qu’elle me faisait oublier la peur du vide et des dangers que cela pouvait encourir comme si quelque part elle me libérait des chaînes que je traînais lorsque j’avais les deux pieds au sol et que je ne savais pas comment faire pour m’en débarrasser.

De là haut, je ne me posais aucune question, à part sur comment rattraper le souaffle et le donner à mon partenaire pour marquer le point et rien d’autre ne comptais plus. Les problèmes eux aussi étaient restés à terre, avec tout le reste y compris les spectateurs, et puisqu’on parlait d’eux, c’était à l’une d’entre elles que je demandais un service.

-Ouais, bien sûr!

La paume de mes mains se referma de chaque côté du ballon et sans attendre je le lançai à mon tour à l’un de mes camarades pour qu’il file vers les buts d’adverses et que la balle traverse l’un des fameux anneaux du terrain. Je levai mon pouce en signe de victoire à celle à la jeune fille qui se trouvait dans les tribunes, comme j’avais observé la situation de mon poste, en suspension dans les airs.

-Tu joues bien!

Je ne réagis pas le temps de saisir l’information, avant de laisser éclater un nouveau sourire sur mon visage. Dans mes souvenirs, on ne m’avait jamais complimenté de rien – enfin si bien sur des choses anodines, tellement insignifiantes qu’elles ne me venaient pas en tête. Mais ça n’avait pas du arriver souvent que l’on me félicite à propos de quelque chose que j’accomplissais moi, et non une nouvelle prouesse qu’avait réalisé Ashley Richards, ma maman, dont j’écopais de la gloire par procuration.

- Ah c’est vrai ? Je ne pouvais que me ranger à son avis, même si du coup, comme je n’étais pas habituée, je ne savais comment réagir – faire comme si cela ne me touchait pas et continuer comme si de rien était, ou bien laisser éclater totalement ma joie. Je préférais me placer au juste milieu, accepter les louanges, montrer qu’elles me faisaient plaisir, mais sans en faire trop. Merci, j’espère pouvoir encore faire mieux avec les semaines à venir.

Je l’abandonnais, le temps de retourner à ma partie, avant qu’une pause ne soit décrété. Instinctivement je jetai un coup d’œil du côté des gradins. L’adrénaline du Quidditch m’avait mise dans de bonnes prédispositions et la sympathie de ma camarade avait débloqué le compteur de ma sociabilité. J’entamai ma descente et fus amortie en douceur par l’herbe bien tendre du terrain. Je fis les quelques mètres qui me séparaient de ma camarade, à pied.

- Tu ne fais pas de Quidditch, toi ?
On avait tous des cours qui étaient obligatoires, libre aux élèves ensuite de faire leur choix. Ah, je m’appelle Leigh, lui dis-je, parce que j’avais appris à me présenter. Si chez les moldus, je n’en avais définitivement pas besoin, ici, c’était quand même une autre histoire.

_________________
I fall in love with details
"La vie comme un sorbet au citron : agréable, sucrée et acide, mais au final ça reste une glace." Liam Collins
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼] Mar 22 Juil - 22:07


 

This is survival
Leigh & Hillary ♥


Après le compliment que je lui ai fait, elle ne réagit pas dans un premier temps. On aurait dit qu'elle n'y croyait pas. Pas le fait que je trouve qu'elle joue bien, mais on dirait qu'elle n'acceptait pas le fait que quelqu'un s'intéresse à elle. Un sourire se dessina sur son visage harmonieux. Elle est encore plus belle lorsqu'elle est radieuse!

- Ah c’est vrai ? Merci, j’espère pouvoir encore faire mieux avec les semaines à venir.

Elle était vraiment gentille, cette fille. Je suis sûre qu'elle a un certain avenir dans le Quidditch, même si elle pourrait le nier. Sans mots en plus, elle se retourna et continua son match. C'est vrai, je l'avais totalement oublié celui-là. Nous étions en train de discuter alors qu'elle était en plein entraînement. Je devrais m'excuser de l'avoir dérangée.

Puis l'arbitre siffla un bon coup dans l'objet à cet fonction et les joueurs redescendirent de leur balais après avoir atterris en douceur sur le gazon vert. Ma camarade souriait encore, ça se voyait que le Quidditch la mettait dans de bonnes conditions d'humeur.

- Tu ne fais pas de Quidditch, toi? me questionna-t-elle.

Je rougis légèrement et me contentais de répondre.

- Un jour, il y a une fille qui m'a dit que j'étais trop fragile pour en faire. Depuis, j'ai arrêté de rêver. répondis-je en abaissant la tête, de honte.

- Ah, je m’appelle Leigh.

C'est vrai qu'on parlait depuis tout à l'heure mais on ne s'était pas présenté! Depuis que j'étais arrivée ici, dans cet établissement, je n'avais que très peu penser à connaître les noms de mes camarades. Moi-même, je ne savais pas pourquoi. Si on s'aime bien, c'est cool, si on s'aime pas, tant pis. Le nom sert juste à interpeller l'autre, et c'était pas plus mal de le connaître, je l'avoue.

- Enchantée, je m'appelle Hillary! me présentai-je rapidement.

Franchement, elle avait l'air très sympa. Et si nous allons devenir amies, pourrais-je enfin croire au destin puisque c'est grâce à une simple balle que nous nous sommes rencontrées?




@ Pomme Ecarlate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
hhhh
✧ Messages : 340
✧ Feat. : Natalie Portman
✧ Chocogrenouille(s) : 1638

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼] Mar 29 Juil - 15:27

C’était toujours plus facile d’aborder quelqu’un qui était seul, qu’un groupe tout entier dont l’union faisait la force – et pas la mienne. Et puis j’avais vite remarqué que quoi qu’il en soit, c’était beaucoup plus difficile à Poudlard que lorsque maman me contraignait à participer à ses bains de foule. La différence résidait dans le fait qu’il s’agissait de la routine, qu’il n’y avait rien de plus normal, parce que c’était les gens qui rythmaient notre vie au jour le jour. Ici cependant ça n’avait strictement rien à voir, parce que je ne pouvais plus attendre qu’on vienne à ma rencontre, même si ça arrivait parfois, c’était aussi à moi de faire la démarche pour entrer en contact avec les autres, une habitude que je n’avais pas forcément même si je commençais à la prendre surtout que cela engageait à adopter un comportement différent, ce qui n’était pas tout le temps facile.

Néanmoins, avec la nature enjouée de ma camarade, ça passait tout seul, et je ne m’interrogeai pas trop à propos de tout ça – j’intégrais tranquillement les nouvelles habitudes que j’avais prises, dialoguer avec des camarades de classe comme si de rien était en faisait partie.

- Un jour, il y a une fille qui m'a dit que j'étais trop fragile pour en faire. Depuis, j'ai arrêté de rêver. Voilà quelque chose à laquelle je ne m’étais pas vraiment attendue. Mon incompréhension face à cela lui permit ensuite de se présenter. Enchantée, je m'appelle Hillary!

Je ne voyais pas trop comment une simple fille pouvait être en mesure de décréter ce qu’avait ou non le droit de faire Hillary, et pourtant… C’était ce qui m’arrivait perpétuellement au sein de ma famille, qui me traînait de gala en gala, enfin au début, parce que je n’avais pas le droit de rester aussi tard qu’eux. Parfois, c’était vrai que j’aimais bien surtout quand je portais des belles robes qui me plaisaient et que je voulais montrer à la terre entière, mais parfois je préférais me coller devant la télé, parce que c’était mieux que de rester à attendre sans rien faire aux côtés des grandes personnes. Même s’il y avait des enfants, ce n’était pas pareil parce qu’ils avaient les mêmes consignes que moi : faire bonne conduite, être sage et ne pas bouger. Tout un programme. Mais comme c’était mes parents, c’était comme ça, je me pliais aux règles de l’obéissance.

- Donc ça veut dire que même si elle t’a dit ça, t’as jamais essayé ? Ca m’en avait tout l’air, mais je voulais quand même être sûr. Bon en même temps avec le recul, je me sentais limite plus impressionnée maintenant, que lorsque j’avais volé pour la première fois, surtout lorsqu’on savait la façon dont ça s’était terminé cette histoire.

Mon esprit de contradiction, quant à lui n’arrêtait pas de me répéter que c’était n’importe quoi et qu’il n’y avait pas de règle fixe pour savoir qui avait le droit de faire de Quidditch ou pas surtout que cette fille se tenait debout et qu’elle avait l’air tout aussi en forme que moi, c’était quand même un peu exagéré comme mentalité. Après, c’était vrai aussi que je ne la connaissais pas, donc il y avait forcément des choses que je devais ignorer très certainement, mais bon, vu comme Hillary posait la situation, je n’étais pas sûre que la fameuse « fille » qui avait fait ses avances était aussi renseignée que moi.

- Pourquoi est-ce que tu es fragile ?
je laissais ma curiosité agir à ma place, puisque c’était elle qui avait lancé le sujet, elle n’allait pas m’en vouloir si jamais je désirais en savoir plus. Sinon, il ne fallait pas en parler. C’était aussi simple que ça.

J’ôtai de mon épaule le balai que j’avais coincé là pour le ramener à son espace de rangement pour le placer à ma hauteur. J’eus quelques instants de réflexion, parce que je venais d’avoir une idée, qui, comme ça, sur le papier, ne me semblait pas être si idiote que ça…

- Mais tu sais, moi je pense qu’il faut bien essayer au moins une fois pour savoir.
Je haussai les épaules. T’as pas envie de tenter ta chance ? Je tendis mon balai. Je te le prête. Qui n’était pas à moi mais à l’école de toute façon. Enfin si tu préfères, on peut même monter dessus toutes les deux, comme ça moi je le dirige et toi tu as juste à te laisser porter, c’est comme tu veux !

Je ne me savais pas altruiste mais tout ça me paraissait être assez amusant de faire du balai avec quelqu’un. J’en avais même tout à coup très envie, et intérieurement... je souhaitais qu’Hillary accepte elle aussi.

_________________
I fall in love with details
"La vie comme un sorbet au citron : agréable, sucrée et acide, mais au final ça reste une glace." Liam Collins
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: This is survival [Leigh ☼]

Revenir en haut Aller en bas

This is survival [Leigh ☼]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» (F) CHYLER LEIGH ✣ I ALWAYS BE HERE FOR YOU.
» (F/Libre) Leigh-Anne Pinnock ♥ Always be together
» Survival game #1 — Kpop Boybands Edition
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» Leigh Ann ღ the sun is going down you'll be alright
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical-