Partagez|

Supercalifragilisticexpialidocious [F.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Elève de 3ème année

Elève de 3ème année
hhhh
✧ Messages : 340
✧ Feat. : Natalie Portman
✧ Chocogrenouille(s) : 1758

MessageSujet: Supercalifragilisticexpialidocious [F.C] Jeu 26 Juin - 0:09

J’étais piquée au vif lorsque papa affirmait que je ressemblais à maman et que c’était un trait de caractère que nous partagions lorsqu’il disait que je faisais un caprice. J’étais assez grande pour savoir que je ne tenais pas plus que ça à me calquer sur maman avec qui j’avais toujours eu trop de distance pour vouloir aller me blottir dans ses bras – elle n’avait elle-même jamais pris l’initiative de le faire, ou alors, lorsque c’était le cas, ce n’était jamais dans un geste d’affection mais plutôt par sentiment d’obligation, alors…

J’avais pourtant envie d’en faire un gros, tandis que j’éprouvais toujours quelques petits soucis d’adaptabilité à Poudlard, parce que ça se passait… et bien parce que ça se passait, mais pas comme je le voulais moi, et se plier à ces contraintes qui me déplaisaient n’était pas toujours facile… La solution que je connaissais le mieux et que je savais employer, c’était celle de faire entendre ma voix, jusqu’à ce qu’on me cède, et là aussi c’était normalement un exercice que je savais faire à la perfection. Et pourtant, j’avais beau crier derrière les escaliers parce qu’ils me traînaient n’importe où dans le château, rien à faire, ils n’arrêtaient pas leur course pour m’emmener là où je le désirais. C’était un événement de plus qui s’était ajouté à la mauvaise humeur qui me dominait déjà, parce que nous avions trop de devoirs et avant, je n’en avais jamais autant et surtout si utiliser sa baguette magique faisait partie des travaux que je préférais exécuter, faire des lignes et des lignes de parchemin, c’était une autre histoire, et clairement nous n’avions pas le choix, parce que nous étions tous logés à la même enseigne.

De rage, je donnais un coup de pied dans de l’air, tout en poussant un soupir de mécontentement – extérioriser tout ça, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire, sauf qu’au lieu de me soulager, je me sentais encore plus frustrée qu’avant.

Je marchais sans regarder devant moi, le nez pointé vers le bout de mes chaussures. Quand c’était comme ça, j’aimais pouvoir m’époumoner contre quelqu’un ou quelque chose, mais il n’y avait ni Liam ni Marlon à mes côtés – engager une discussion avec un tableau, il n’en était pas question.

Boum – Patatra – TchoutchoukBong !

C’était à peu près le bruit qui venait de me faire relever brusquement la tête, soudain beaucoup plus alerte – il se passait souvent des choses étranges au château. A cela s’étaient mêlées des échanges de voix assez vifs, et avant que je ne puisse comprendre quoi que ce soit à la situation qui se déroulait sous mes yeux, un éclair brun fonça droit sur moi tout en m’ordonnant de filer. Si par pur esprit de contradiction, je n’avais aucune envie de suivre cet ordre, parce que je refusais qu’on m’en donne par principe, le ton avait été assez présent pour que je comprenne l’urgence de ce qui se passait : je ne savais toujours pas exactement ce que c’était, mais mon impulsion  me poussait clairement à suivre le mouvement en avant par réflexe.

- Hé ho, stop, ça va trop vite ! me plaignis-je quand même pour la forme, parce que je n’avais pas l’habitude de courir à travers les couloirs comme ça – il fallait dire que mes parents ne m’avaient jamais laissé jouer avec les autres enfants, quand ça consistait à se poursuivre les uns les autres, comme je voyais parfois dans les dessins animés à la télé.

C’était une fille en tout cas, comme me l’indiquait sa longue chevelure ainsi que sa morphologie. Je poussais les miens qui me revenaient en pleine figure, mis ne m’arrêtais pas pour autant : je pouvais entendre dans mon dos d’autres personnes qui visiblement cherchaient à nous suivre, et sans le vouloir je m’étais laissée embarquer dans cette embuscade. Alors maintenant je n’avais plus le choix que d’avancer à toute vitesse moi aussi !

Je finis en quelques enjambées par rejoindre ma camarade à hauteur, plus ou moins, et assez pour lui déclarer la voix complètement saccadée par le soulèvement de ma poitrine :

- Il faut aller par là ! Je pris les devants quant à la direction, comme si soudain son sort – en plus du moins – me concernait vraiment.

Je n’y pensais pas le moins du monde à ce moment là, mais c’était fou comme la panique pouvait changer le comportement. Sans doute n’aurais-je jamais adressé la parole à cette fille sinon.

_________________
I fall in love with details
"La vie comme un sorbet au citron : agréable, sucrée et acide, mais au final ça reste une glace." Liam Collins
Revenir en haut Aller en bas

Supercalifragilisticexpialidocious [F.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Angie. — Supercalifragilisticexpialidocious !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical-