Partagez|

Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly> Lun 16 Juin - 10:46

« Hnngh ! » Être la fille du Professeur contre les Forces du Mal n’avait rien d’une tâche aisée, et déjà je me retrouvais entrain de crouler sous le carton de livres que maman m’avait chargé de lui ramener depuis son bureau. Après avoir tentée de multiples positions toutes plus farfelues les unes des autres, j’avais opté pour essayer de maintenir le carton au-dessus de ma tête avant de m’être écroulée vingt mètre plus loin libérant ainsi les bouquins s’échapper de leur prison en s’éparpillant un peu partout dans le couloir. Je poussais un long soupir tout en me rappelant que c’était le prix que j’avais dû payer pour ma petite escapade nocturne de l’avant-veille, et je me demandais si je n’aurais pas préférée une heure de colle plutôt que de devoir trimballer un trois tonnes sur plusieurs étages. Bien entendu, la magie était prohibée dans les couloirs, et je n’avais aucunement envie d’aggraver ma sanction en devant porter plus de livres. J’avais beau savoir que la punition était justifiée, et n’était appliquée que parce que le professeur Grant m’avait vu lui aussi, alors que j’étais venu me réfugier dans les bras de ma mère, je ne pouvais m’empêcher de trouver cette punition comme une semi-trahison de la part de ma génitrice.

Frustrée, je m’asseyais en tailleurs, en essayant de tirer chaque livre vers moi pour les ranger dans le carton d’où ils s’étaient échappés. L’exercice me semblait interminable lorsque je sentis le contact de deux paumes puissantes, qui n’avait rien à voir avec la tendresse que m’offrait généralement ma mère, sur mes frêles épaules qui eurent du mal à ne pas succomber sous le poids. Un léger coup d’œil me permit de confirmer l’identité de la personne en question : Ennée Prince, allias le charmeur. C’était un truc que l’on avait mis au point avec Skye Travers, ma seule véritable amie dans tout ce château et qui était à Gryffondor contrairement à moi qui avait hérité du serpent sur mon blason. Nous étions dans le même club, celui de journalisme, et déjà nous nous amusions à repérer les différentes personnalités qui sillonnaient notre école en nous occupant dans un premier temps des élèves de notre génération.

Enée faisait partie de cette fameuse catégorie de garçon dont toutes les filles savaient qu’il fallait se méfier, mais auprès duquel aucune ne faisait le moindre effort. Il était beau, soigné, et sportif. Il avait tout pour plaire en réalité, et semblait appartenir à cette caste de garçon auprès de qui tout leur réussissait. Un sourire distant se dessinait très clairement sur son visage, et alors qu’il révélait une lignée de dent blanche je le vis passer une de ses mains dans ses cheveux bruns.

« Enée. » Me contentais-je de souligner avant de rabattre subitement mon attention sur les livres que je venais de faire tomber. J’imaginais mal un personnage avec un tel caractère proposé quoi que ce soit de purement altruiste sans que cela ne vienne servir son intérêt propre. Il ne rentrait tout simplement pas dans cette catégorie de personne. Je secouais la tête amèrement avant d’afficher une légère grimace, je m’apprêtais à me saisir d’un nouveau livre lorsque je sentais le contact de sa main frôler la mienne. Comme si une mouche venait de me frôler, je la retirais précipitamment. Il s’était accroupi à ma hauteur tout en se mettant à rire seul, probablement très amusée par ma réaction.
« McFly, tu arriverais plus rapidement à la fin de ta tâche si tu acceptais l’aide de quelqu’un. » Son souffle parvint jusqu’à mon oreille, et me chatouilla le cou, arrachant à ma mine surprise un sourire que je n’avais pas anticipé alors que mon regard plongeait dans le sien. Au moins il n’avait rien avec Lodge, ce troisième année un peu barbare qui ne cessait de me répéter à longueur de journée que je n’avais rien à faire chez les vert et argent. Pour dire la vérité, je n’étais moi-même pas vraiment certaine de savoir que je faisais ici, mais la simple perspective qu’un tel être puisse douter de ma valeur quelqu’elle soit me mettait hors de moi.

« Est-ce que c’est ta façon de proposer ton aide ? » Demandais-je en affichant une moue peu convaincue. Le sourcil arqué, et mon visage tourné vers le sien en attendant une quelconque réaction de sa part. Il ne se fit pas attendre plus longtemps puisque très rapidement il déposa un des livres à l’intérieur du carton.
« A une seule condition… » Commença le beau brun en essayant de projeter son charme ténébreux sur moi. Intérieurement je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que je le savais, et que c’était obligé qu’il avait un truc derrière la tête. Maintenant la seule chose qu’il me restait à savoir c’était si le jeu en valait la chandelle. « J’ai envie de pouvoir te parler. »
Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il disait par là. Muette, je me contentais d’un hochement de tête en me disant qu’il y avait probablement pire comme requête. Il ne m’avait pas demandé une mèche de cheveux comme le dernier Poufsouffle qui m’avait regardé d’un peu trop près pendant le cours de soins aux créatures magiques. Face à ma réponse, Enée fronçait les sourcils, sentant très probablement que nous n’entendions pas la même chose par parler.
« Je veux dire un truc intime, genre un rencard. » Précisa le garçon qui semblait se demander si je n’étais pas tout simplement atteinte de déficience mentale. Je devais admettre que même moi je me sentais un peu cruche de ne pas avoir tout de suite fais le lien, bien sûr je m’étais faite à l’idée que mes origines de vélane allait probablement m’attirer la faveur des garçons du châteaux, je n’avais pas vraiment fréquentée beaucoup de personne de mon âge depuis cette fameuse sortie dans « le parc ». Cela ne faisait que quelques jours et que déjà un garçon me proposait de sortir avec lui, enfin un « rencard » comme il disait, et je me demandais s’il était vraiment prudent pour moi d’accepter.

Mais en même temps… Ces bouquins étaient lourds… Tout ce qu’il demandait c’était un moment en tête à tête avec moi, non ? Je n’avais pas besoin de témoigner plus d’affection que cela, peut être un peu plus d’attention qu’à l’ordinaire et c’était tout. Je sentais mon visage rougir en me rendant compte de ce que j’étais en train de justifier afin de mieux l’accepter. Au moins, sa compagnie ne semblait pas trop désagréable, et j’espérais arriver à négocier au moins une patacitrouille gratuite pour rester en sa compagnie le temps d’une sortie.

« Okay. » Répondis-je en fixant le sol.
« Okay ? » Parfois, j’ai l’impression que ce garçon me cherche en répétant comme un perroquet ce que je venais de dire.

« J’ai dis que c’était bon, okay ? Aide-moi avant que je ne change d’avis. » Agacée je me remettais à la tâche, et il ne tarda pas à me rejoindre en lâchant un dernier :
« A vos ordre chefs. »

J’étais bien forcée d’admettre que son aide était précieuse, et accélérait grandement le mouvement. Après avoir ramassé les livres en un tour de bras, nous portions chacun un côté du carton et nous nous dirigions vers la salle de défense contre les forces du mal. Jouant le rôle de guide dans cette expédition, il écoutait chacune de mes directions sans broncher, et sans ne jamais se détacher de ce petit sourire satisfait qui semblait s’être greffé sur son visage. Après tout il avait obtenu ce qu’il voulait, et je me demandais si je n’étais pas sur le point de regretter ma décision. Enfin, il ne nous fallut que quelques minutes pour arriver au bureau de ma mère, j’intimais à mon camarade de se cacher le temps que nous déposions le carton sur le sol avant de toquer à la porte.
« Entre ! » S’écria la voix de ma mère. Ouvrant la porte avec le pied, je reprenais le carton avant de le déposer dans l’entrée du bureau. Je me précipitais à l’intérieur pour déposer un bisou sur la joue de ma maman avant de retourner vers la porte.

« Je dois y aller, Skye m’attends. » Je me retournais pour fermer la porte avant de lâcher un long soupir… les punitions de maman étaient vraiment crevantes. Mon regard se posa à nouveau sur Enée qui n’avait pas bougé d’un pouce. Il arriva à ma hauteur, et je pouvais enfin distinguer la différence de taille qui nous séparait réellement, et avant que je n’eus le temps de faire quoi que ce soit, il s’était penché pour me faire un baise-main. Instinctivement je passais ma main libre derrière mes oreilles pour y loger une de mes mèches blondes.
« Je te verrais pour notre rencard ! » Et il me laissa en plan comme il m’avait trouvé. Ce baise-main quoi que vieux jeux avait fait son effet. Au bout du couloir se trouvait une silhouette que je reconnaîtrais parmi toutes les autres dans le château : Skye qui débarquait comme une furie dans ma direction. Instinct de survie numéro un : le mensonge… Peut-être que j’étais faite pour serpentard après tout ?

« Ce n’est pas du tout ce que tu crois ! » Ok… j’aurais peut-être pu me montrer plus convaincante, parce que c’était exactement ce qu’elle croyait. Une longue séance de best friend therapy semblait s’imposer entre la rouge et or et moi alors que nous nous dirigions vers un petit recoin du deuxième étage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly> Lun 16 Juin - 21:30

Best Friend Therapy
Skye ∞ Erika
Vivre à poudlard c'était comme vivre dans un magasin de bonbon et qu'est-ce que j'aimais courir dans les couloirs en criant "Fizwizbiz" ! Même si crier Fizwizbiz c'était un peu laborieux. Mais ça rendait la chose encore plus amusante ! Poudlard c'était aussi et surtout plein de passages sinueux, de murmures dans les couloirs, ce secret à demi vraiment secret et de créature gluante et rose -Erika avait beau me jurer que la dernière fois dans le lac c'était une fille en maillot de bain, moi j'étais certaine que le truc rose c'était un tentacule de pieuvre géante, parce que de toute manière c'était bien connu que les pieuvres géantes sont roses. C'est pour attirer l'ennemi avant de le manger- bref, vivre à poudlard c'était comme vivre dans le rose, le moelleux, le gluant et le sucré sans avoir père et mère derrière moi pour me dire que ce n'était pas digne de se comporter de la sorte et de se teindre les cheveux en rose. Na ! Ils ne voulaient pas? bah Plouf pli et plat ! un morceau de Chocogrenouille et j'étais repartis pour d'autres sucreries ! Un fondant du chaudron plus tard, je me retrouvais dans les salles communes à parler avec les autres filles des garçons. Parce que c'était ça aussi poudlard; les garçons. Et qu'est-ce qu'il y en avait ! Un bol plein de patacitrouilles sur les genoux, on parlait de tous les garçons de l'école. Pour moi cette espèce avait toujours été un mystère et très franchement, je m'en contre fichait, mais être à poudlard, c'était entré dans une secte très privée accessible à tous où tous les ragots et les commérages étaient de mise. Et pour dire vrai, j'étais assez bonne en bruis de couloirs et en racontars de garçons. C'était drôle et j'aimais manger des bonbons tout en les écoutant parler de Marlon McDoyle et de son visage d'ange, de Liam Collins et de ses cheveux si doux qu'on ne pouvait s'empêcher de passer derrière lui furtivement pour les lui caresser, ou de Taylor Thomas qui était, paraît-on, tellement sexy et musclé que c'était à ce demandé s'il avait vraiment 11 ans, ou d'Orion Andrews et son fameux regard de glace, d'Aaron O'Malley et son sourire charmeur et le ponpon de tous, d'Énée Prince qu'on appelait déjà le prince de serpentard -jeu de mots avec son nom de famille. Hi hi, c'était moi qui avais lancé ce surnom la première- qui était aussi séduisante, aussi attirant que con. Aussi romantique qu'une bonne grosses blague mais quand les filles parlaient de lui, elles avaient beau crachés tous les maux du monde sur son visage de démon, elles bavaient toutes littéralement pour lui. C'était un peu comme le fruit défendu et j'entendais presque leur cerveau leur crier "NOOOOOON NE REJOINS PAS LE COTE OBSCUR DE LA FORCE! LUKE JE SUIS TON PERE" ha non...elles se disaient peut-être pas ça, mais l'idée était là. Ne pas se laisser tenter par le diable et en même temps...la tentation n'existerait pas si ce n'était pas pour la toucher du doigt.

Quoi qu'il en soit, j'écoutais les derniers potins du moment concernant les garçons de notre classe et des avis d'Aya concernant le corps superbement sculpté de Connor et des rêves érotiques d'Émilia sur le Serpentard de 7ème année qu'elle avait croisé Dieu sait où et moi je pensais à... Erika. Elle me devait une tablette de chocolat. On avait parié sur le fait que Jamie Nicholson rejoindrait ou non le club et j'avais gagné ! hé hé ! je devinais ces choses-là ! Tout comme je devinais qu'un jour je serais ministre de la magie ! j'interdirais le port des vêtements gris parce que je trouve ça vraiment trop triste, et je dirais à tout le monde de se faire des mèches bleues comme ça je pourrais créer un gouvernement qui aurait trop la classe ! les moldu connaîtraient le secret de la magie et les Auror auraient -une nouvelle tenue déjà. Une longue cape rayé rouge et jaune- l'ordre formel d'arrêter les mangemorts et de les forcer à voir la vie en couleurs ! du mauve, du violet, du vert, du doré, du carmin, du saumon et du marron...comme le chocolat que me devait Erika !

Ou était-elle? Je me levais de mon coussin bien moelleux pour rechercher ma meilleure amie. Erika n'était pas à gryffondor, c'était bien dommage. Je crois que j'aurais vraiment pu rigoler avec elle ici, c'était même certain. Je ne sais pas si c'était parce qu'elle s'attendait à être à gryffondor et moi à serpentard qui nous avaient unis ou le fait qu'on était toutes les deux dans le club du journal ou simplement parce qu'elle était trop cool et moi aussi -oui j'aime bien me complimenter toute seule, ça remonte le moral- mais quoi qu'il en soit, je l'adorais, elle m'adorait, on s'adorait et on trouvait Jamie carrément drôle. Et Erika était certaine qu'elle ne rejoindrait aucun club parce qu'elle semblait se passionner pour tout et donc, qu'elle n'arriverait jamais à faire un choix. Moi je la voyais bien avec nous, pour manifester contre tout et n'importe quoi. L'avenir nous dira si j'avais eu raison !

Je croquais une nouvelle fois à pleine dent dans le fondant du chaudron que j'avais dans les mains et me dirigeais vers la salle de défense contre les forces du mal parce que la mère d'Erika c'était notre prof ! Marrant hein? je n'étais pas bien sûr qu'elle me donnerait de meilleures notes pour ça...et en plus c'était la directrice de ma maison. Mais en approchant holala, j'en frémissais d'avance...qui je ne voyais pas proche de la belle blonde d'Erika?! Énée ! le fruit défendu ! hihihi je me cachais dans un petit recoin pour observer la scène et...et... il l'embrassait !  La cachotière ! J'avais qu'une envie c'était de courir vers elle et de lui sauté dessus pour avoir des détails, des DETAIIIIILS ! HAAAA ma meilleure amie sortait secrètement avec le garçon que toutes les filles voulaient parce qu'elle ne pouvait pas supporter que tout le monde sache qu'elle laissait sa pureté s'envoler pour un méchant garçon ! c'était si romantique !

« Je dois y aller, Skye m’attends. »


Hoho ! Oui que je l'attendais ! elle et ses petits secrets... « Je te verrais pour notre rencard ! » Et il partit après un long baisé langoureux et plein d'amour sur la main. Je sortais de ma cachette d'un coup et courais comme une furie vers Erika pour me jeter à son coup. « Ce n’est pas du tout ce que tu crois ! » Un grand sourire sur mes lèvres en disant bien plus long que toute ce qui me passait par la tête.

«Tes cheveux sont comme du miel sur une tranche de pain avec du beurre. C'est pour ça que toutes les petites abeilles rêvent de te butiner...heu...ça fait pas un peu pervers ça?! Non mais de toute façon HAAA tu sors avec le Prince de Serpentard ! Comment tu me l'avais même pas dit ! J'arrive pas à croire qu'il faille que je te prenne sur le fait accomplis pour le savoir. Je suis déçue ! Et tes chaussures sont sales.»
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly> Jeu 19 Juin - 15:29

Skye. Comme une tornade déchaînée elle s’était abattue sur moi sans que je ne puisse rien faire. Emportant tout sur son passage, elle disposait d’une ressource d’énergie quasiment illimitée qui parfois arriver à me faire trembler jusqu’à l’échine. Elle était aussi ma meilleure amie, avec sa coiffure farfelue et son air timbré. Pour rien au monde je n’aurais changé quoi que ce soit chez elle, et je ne pouvais qu’admirer la force qu’elle semblait dégager avec sa simplicité et sa joie de vivre. Seulement j’étais habituée à être la complice de ses folies, et pas l’objet de sa curiosité maladive, et je ne pouvais être que gênée en la voyant se jeter à mon cou. Son sourire n’était pas innocent non plus, et je savais que j’allais passer à la moulinette. Décidément, Prince me causait bien plus de problème que je ne le pensais. Peut-être avais-je eu tort d’accepter aussi précipitamment le « rencard » qu’il venait de m’extorquer. Parce que c’était plus ou moins ça : des faveurs contre les miennes. Comme si personne dans cette école n’était en mesure de faire un acte altruiste et complètement désintéressé.

Elle avait tout vu, et avait déjà tiré toutes les conclusions qu’elle voulait. Tout ce qu’elle attendait désormais c’était la confirmation de ces dernières et je n’étais pas du tout prête à la satisfaire de se côté. Plus qu’autre chose je me sentais roulée dans la farine, et je blâmais la tonne de bouquin que maman m’avait demandé de transporter. Sans elle rien de tout cela ne se serait déroulé ainsi.
« Tes cheveux sont comme du miel sur une tranche de pain avec du beurre. C'est pour ça que toutes les petites abeilles rêvent de te butiner...heu...ça fait pas un peu pervers ça?! Non mais de toute façon HAAA tu sors avec le Prince de Serpentard ! Comment tu me l'avais même pas dit ! J'arrive pas à croire qu'il faille que je te prenne sur le fait accomplis pour le savoir. Je suis déçue ! Et tes chaussures sont sales. »
« Ce n’est pas ce que tu crois ! » Affirmais-je cette fois avec un peu plus d’autorité en fronçant les sourcils et en croisant les bras. Il fallait vraiment que je lui ôte cette idée de la tête, mais je savais qu’après ce qu’elle avait vu et entendu cela ne serait pas une mince affaire. Il fallait dire que Prince était quelqu’un de perturbant par nature. Même lorsqu’il n’ouvrait pas la bouche pour vous servir les mots que vous aviez vraiment envie d’entendre, son calme apparent et son allure toujours classe suffisait à déstabiliser les filles les plus aguerries.

De par nature, depuis mon arrivée, j’avais pris l’habitude de voir souvent des garçons venir se ridiculiser à mes pieds. Non pas que cela me fasse plaisir, mais il n’était pas rare pour moi de les voir balbutier devant moi dans un charabia incompréhensible quelques mots maladroits avant de littéralement s’écrouler de honte alors que je masquais mon visage derrière un libre, ou Skye lorsqu’elle était là.

Enée n’était pas comme ça. Il était en mesure de me regarder droit dans les yeux sans flancher une seule fois, et cette simple capacité forçait mon respect plus que n’importe quel autre compliment que j’aurais pu lui faire. Même s’il y avait beaucoup d’autre chose que l’on aurait pu rajouter à son pedigree pour expliquer pourquoi il figurait parmi les beaux gosses de l’école.
« J’ai dû me trimballer une caisse remplie de livre, et alors que je trébuchais un peu partout il m’a proposé son aide en l’échange d’un… » Je marquais une courte pause en regardant bien à droite et à gauche pour vérifier que personne ne nous écoutait dans le petit recoin dans lequel nous nous étions réfugiée. « Un rencard. » Repris-je à voix basse sur le ton du secret que nous adoptions souvent lorsque nous échangions sur les rumeurs qui circulait dans le château.



« Ca explique mes chaussures, j’étais en train de ramasser les livres qui s’étaient échappés du carton lorsqu’il a débarqué ! » Sous l’océan, le requin est toujours à l’affût de la proie facile. Le simple fait de me comparer à une proie que Prince aurait verrouillé suffit à me faire parcourir d’un frisson qui me traversa l’échine. Brrhh.. Effrayant. A nouveau mes yeux se plongèrent dans celle de ma camarade, et un léger sourire traversa mon visage alors que je passais machinalement une main dans ses cheveux. Elle avait un physique atypique qu’elle cultivait et qui la rendait vraiment différente des autres filles de l’école. Je ne savais pas ce qui nous liait à ce point, mais j’éprouvais sans cesse une certaine forme d’attraction qui me dirigeait inlassablement vers elle. Est-ce que cela venait du fait qu’elle soit à Gryffondor lorsqu’elle devait être à Serpentard, et moi l’inverse ? Où était-ce pour une autre raison que l’alchimie de nos deux êtres semblaient si complémentaire que nous en devenions inséparables à chaque fois que l’occasion se présentait.

« Je te jure qu’il n’y a rien de plus. Promis. » Affirmais-je en ramenant ma main le long de mon corps. Quand je la voyais j’avais toujours envie de sourire que cela en était devenu maladif. Elle était le rayon de soleil que me dénigrait la salle commune des serpentards, et son allure toujours extravagante était la fenêtre sur l’horizon que les cachots m’interdisaient. Les choses auraient été tellement plus simples si seulement nous étions dans la même maison.

« Il a du tilter sur mes origines de vélane. Peut-être qu’il ne le montre pas parce qu’il est trop fier… Et tu es une perverse !» Concluais-je finalement pour sortir définitivement de cette histoire même si je n’y croyais pas trop avec la rouge et or dans les parages. « Mais toi tu as fais quoi aujourd’hui ? Tu as découverts des trucs intéressants ? » Rajoutais-je en tentant désespérément de changer de sujet. Peut-être que nous pouvions parler de la sévérité de Grant envers les élèves de sa propre maison ! Peut-être que nous pourrions parler du centaure qui nous servait de professeur, et qui était aussi le directeur de la maison des gentils. « Tu devrais me faire une coloration de mèche ! Je ne suis pas certaine que maman approuverait mais elles sont vraiment jolies. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly> Ven 20 Juin - 16:53

Best Friend Therapy
Skye ∞ Erika
Chaque chose en son temps. Mais qu'est-ce que je racontais ! Il était hors de question que j'attende alors que sous mes yeux se déroulait une scène aussi amusante qu'imprévisible. C'est vrai quoi ! C'était pas du tout le genre d'Erika de profiter de ses atouts de vélane pour séduire les beaux gosses de l'école et pourtant, elle prenait le plus dangereux de tous comme petit ami ! Et moi j'en riais, oui j'en riais parce qu'elle était aussi à l'aise qu'un escargot en escarpin dans un bal costumé qui aurait pour thème les animaux à plume. Ses yeux. Les yeux d'Erika était brillants et sucrés, elle avait un regard si puissant et étrange que je comprenais pourquoi autant de garçon la regardait dans les couloirs et pourquoi les filles en étaient toute jalouse. J'avoue que même moi, parfois, je me sentais mal à l'aise mais je me rassurais en me disant que de toute manière, ca m'était égale de plaire ou non.


« Ce n’est pas ce que tu crois ! » 


La vérité c'était que je me doutais bien qu'il y avait une raison à toute cette histoire et que ma meilleure amie n'était pas du genre à se jeter dans la gueule d'un prince sans raison aucune que ses beaux yeux bleu saphir qui donnait envie de s'y noyer,,,un véritable océan de paradis,,,et d'enfer ! Oui d'enfer ! Ses yeux étaient vraiment horrible ! Mais si,,beaumoniaque ! Bref, un démon au visage de prince charmant, et Erika c'était une princesse, une vrai ! Elle méritait de terminé dans les bras de Sacha, pas de Regis ! Personne ne préférait d'ailleurs son Nidoqueen face à Pikachu, Certes il était fort, mais à côté de ca, Pikachu était mignon, Et Erika était belle elle aussi, donc c'était Pikachu,


« J’ai dû me trimballer une caisse remplie de livre, et alors que je trébuchais un peu partout il m’a proposé son aide en l’échange d’un…  Un rencard. » 



Un grand sourire me traversa le visage comme un ouragan sur un ville d’Éthiopie, Tintin lui même n'aurait pas réussis à me l'arracher ! Alors comme ca Erika avait perdu la face devant un beau jeune homme ?


« Ca explique mes chaussures, j’étais en train de ramasser les livres qui s’étaient échappés du carton lorsqu’il a débarqué !  Je te jure qu’il n’y a rien de plus. Promis. »


Et je la croyais, Pourquoi me mentirait-elle d'ailleurs ? Je n'étais pas bien compliqué mais j'avoue que j'étais déçue, Un petit scandale m'aurait amusé et puis une histoire avec Prince aurait été encore plus drôle ! J'aurais raconté des choses dans la salle commune en laissant planer la rumeurs qu'il se passait des choses pas bien net entre lui et une personne inconnue,,,d'ailleurs je gardais cette idée pour plus tard, J'avais remarqué qu'ici, les vérités comme les mensonges circulaient si vite que c'était amusant de les voir défiler devant moi pour m'y revenir tellement changé et modifié que la chose devenant plus scandaleuse et plus fourbe encore, C'était drôle, Les gens se prenaient toujours d'attrait pour ce qui ne les regardait pas et il était clair que moi aussi, je faisais partie de cette population,


« D'acc' ! Dis, tu as entendu parler de l’impôt concernant les fientes de hiboux  sur la voie publique ? J'ai cru entendre qu'ils allaient faire payer des taxes à Poudlard à cause de la volière, Ca à l'air marrant ! On pari quoi que Nicholson va s'attacher à une tour tout en criant la protection des fientes comme engrais naturel ?  Sinon pour Prince, tu devrais quand même sortir avec lui, Il est beau et toi tu es belle, Vous êtes fais pour être ensemble »


Je passais facilement d'un sujet à un autre, c'était ma spécialité, mais j'avais pour idée qu'une chose qui contrariait n'était pas vraiment un bon sujet de conversation, Néanmoins,,,comment ne pas parler de lui ?!


« Il a du tilter sur mes origines de vélane. Peut-être qu’il ne le montre pas parce qu’il est trop fier… Et tu es une perverse !»


Je me pris d'un rire franc, Peut-être un peu,



« Mais toi tu as fais quoi aujourd’hui ? Tu as découverts des trucs intéressants ? »


Je levais les yeux au ciel pour faire mine de réfléchir à la question, Une chose intéressante ? Pas vraiment...ou plutôt pas qui méritait d'être raconté comme tel, Je mangerais des tonnes de cookies pour un sujet intéressant à raconter ! Même si j'aurais aussi mangé une tonnes de cokkies pour le plaisir d'en manger ou des lasagnes...c'est bon les lasagnes mais ce qui me dérange c'est qu'après je ressemblerais à mario avec tous ses kilos en trop.


« Nop ! Pas le moindre ! C'est si lassant de n'avoir rien sous la dent sur lequel murmurer, Tu crois qu'on pourrais trouver un truc sur Prince ? Ce serais tellement excitant ! Vas-y ! Sort avec lui et raconte moi tout ses secrets ! »


J'aimais les secrets et j'aimais plus encore les découvrir,


« Tu devrais me faire une coloration de mèche ! Je ne suis pas certaine que maman approuverait mais elles sont vraiment jolies. »


Ho oui ! Une coloration ! Erika serait tellement belle avec des mèches roses ! Je sautais sur place d'impatience,


« Des mèches roses ! Oui ! Tu serais tellement belle ! On s'en fiche de ta mère, elle s'y fera ! La mienne elle s'y est faite ! Enfin...elle a pas vraiment eu le temps de dire quoi que ce soit comme je suis partit pour poudlard aussi vite que sonic, mais ça change rien au fait ! On va bien s'amuser à te colorer les cheveux ! Et tu sais quoi ? Je vais apprendre un sortilège pour ! Je suis sûre que ça existe ! »



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly> Mer 2 Juil - 11:47

S’il y avait une chose réellement positive en dessous de tout cet amas de pierre qui comblait les murs du château, c’était bien elle, ma meilleure amie, et entre nous j’avais l’impression que c’était une autre de ces histoires pour le meilleur et pour le pire. Dans la joie comme dans le malheur, ou alors actuellement dans un état de gêne sans précédent, elle semblait être là. Les quelques remarques qu’elle faisait suffisait à me faire oublier la morosité du quotidien, et tout ce que je pouvais faire en voyant cette mèche rose s’agiter de droite à gauche comme le métronome d’un vieux pendule, s’était éclairer mon visage avec le plus tendre des sourires. Mieux que quiconque après maman, elle semblait me comprendre, et elle était la seule véritable « amie » que je comptais dans mes rangs. Les autres n’étaient que de sombres silhouettes que les dessinateurs les plus fainéants laissaient traîner pour faire du remplissage.
Avec elle tout semblait si simple. Je ne me sentais pas comme une princesse, pas vraiment différente des autres. Je me sentais moi-même, avec mes tares et les siennes qui se combinaient si harmonieusement que j’avais parfois l’impression que nous évoluions comme deux sœurs coincer dans le même conte de fée. J’observais chacune de ses expressions, et j’avais l’impression de comprendre ce qu’elle ressentait. Non je n’avais pas l’impression. Je savais ce à quoi elle pensait, elle me regardait, elle me jugeait. Elle connaissait mes habitudes et mon mode de fonctionnement. Elle savait que je ne lui mentais pas, et elle n’essayait pas d’extrapoler l’attention que je créais de par ma nature et ne la jalousait pas le moins du monde. Non, tout ce qu’elle devait se dire c’était qu’Enée était effectivement quelqu’un de très beau. Le beau gosse de ma maison, l’un des mâles dominants de notre année. Un étalon fougueux sans foi ni loi, et je n’étais pas forcément la meilleure des cavalières.
Un nouveau sourire illumina ses lèvres. Mais est-ce que je pouvais l’en blâmer. Si la situation avait été inverse, et que c’était moi qui l’avait trouvé en compagnie d’un garçon particulièrement côté (et nous étions au courant de ce genre de chose parce que… Parce que nous mettions en place le classement) j’aurais moi aussi trouvé la situation loufoque. Enée m’avait bel et bien eu, et je n’avais pas vraiment l’habitude que les choses n’aillent pas en ma faveur. Ma nature l’obligeait. C’était anormal de perdre la face auprès d’un garçon. Prince dégageait une aura que nul autre première année semblait dégager. Il était un beau diable. Suffisant, confiant et arrogant. En même temps il semblait témoigner une certaine fascination pour le monde qui l’entourait ; il n’était pas des plus brillants en cours, mais il ne semblait pas s’en inquiéter pour autant. A Serpentard il était ce qui se rapprochait le plus de la nouvelle noblesse et c’était un détail que l’on ne pouvait pas lui enlever lorsqu’on le voyait évoluer avec sa bande.

« D'acc' ! Dis, tu as entendu parler de l’impôt concernant les fientes de hiboux  sur la voie publique ? J'ai cru entendre qu'ils allaient faire payer des taxes à Poudlard à cause de la volière, Ca à l'air marrant ! On pari quoi que Nicholson va s'attacher à une tour tout en criant la protection des fientes comme engrais naturel ?  Sinon pour Prince, tu devrais quand même sortir avec lui, Il est beau et toi tu es belle, Vous êtes fait pour être ensemble.» Fait pour être ensemble… Fait pour être ensemble. Ces paroles résonnaient dans ma boîte crânienne comme un écho dans une grotte. Est-ce que nous étions vraiment faits l’un pour l’autre ? Est-ce que le destin m’avait vraiment mis Prince sur mon chemin ? Etait-ce un test ? Je rebondissais comme je pouvais sur la partie qui concernait Nicholson qui me semblait beaucoup plus accessible en ce moment.
« Nicholson est timbrée ! » Affirmais-je audacieusement avec un sourire malicieux. «  Mais c’est ce qui fait son charme ! Je paris qu’elle va faire tourner une pétition ce midi ! » Ce qu’il y avait de bien avec Skye c’est que l’on pouvait facilement passer d’une barque à l’autre sans forcément avoir à toucher l’eau entre. Elle voguait comme un vieux loup de mer capitaine de son rafiot sur les conversations les plus tumultueuses, ainsi il n’était pas vraiment difficile d’essayer de lui faire prendre un nouveau cap.
« Nop ! Pas le moindre ! C'est si lassant de n'avoir rien sous la dent sur lequel murmurer, Tu crois qu'on pourrait trouver un truc sur Prince ? Ce serait tellement excitant ! Vas y ! Sort avec lui et raconte-moi tous ses secrets ! » Elle avait les yeux au ciel, signe d’une intense réflexion chez la fille aux cheveux colorés, et je m’étonnais de ne pas voir un nuage de fumée noire s’échapper de ses oreilles. Une chose était certaine, elle n’avait pas lâché cette idée de me voir marcher aux côtés du bellâtre de ma maison, et ce peut-être même jusqu’à l’autel s’il le fallait.

« Ouais. » Me contentais-je de répondre en haussant vaguement les épaules. « Je sais pas. Ça a l’air d’être un boulot à plein temps avec tous ses potes là. » Concluais-je en redressant ma colonne vertébrale. Enée était un garçon reconnu pour se déplacer presque toujours en tête de troupeau, et ça c’était un truc auquel j’avais du mal à me faire. Je n’arrivais pas à me placer au milieu de tous ces regards, et le simple fait d’y penser suffit à me faire frissonner. Brrh.
« Des mèches roses ! Oui ! Tu serais tellement belle ! On s'en fiche de ta mère, elle s'y fera ! La mienne elle s'y est faite ! Enfin...elle a pas vraiment eu le temps de dire quoi que ce soit comme je suis partit pour poudlard aussi vite que sonic, mais ça change rien au fait ! On va bien s'amuser à te colorer les cheveux ! Et tu sais quoi ? Je vais apprendre un sortilège pour ! Je suis sûre que ça existe ! » Me plaçant devant elle, j’accompagnais ses sautillements par un rire aux éclats. Elle était tellement libre, de faire ce qu’elle voulait quand elle voulait, si elle voulait. Rien d’autre ne semblait lui importer, et je l’enviais pour ça.

« Du rose… » Murmurais-je en isolant une de mes mèches. « Tu penses que ça lui plairait ? » Annonçais-je cette fois en ramenant la conversation avec Enée. « Tu sais quoi ? C’est toi qui m’aideras à me préparer pour le rencard avec Prince, en échange je t’interdis de m’espionner ! Je te promets que je te raconterai tout. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly>

Revenir en haut Aller en bas

Best Friend Therapy <Skye Travers + Erika McFly>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Prix du petrole a travers le temps
» Goodbye my old friend...
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Courant a travers bois
» Hey my friend [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical-