Partagez|

Une première rencontre avant Poudlard [pv America]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Une première rencontre avant Poudlard [pv America] Lun 9 Juin - 20:59


    Sa grenouille sur ses genoux, Aaron scrutait le paysage qui défilait rapidement par la fenêtre. Il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire pour lui, de même que pour la jeune fille qui lui faisait face. Elle semblait avoir onze ans, comme lui. Pourtant, ils n’avaient pas cherché à faire plus ample connaissance, ni partagé des craintes ou leurs attentes particulières par rapport à leur rentrée à Poudlard.
    Et ce pour une raison simple : les élèves de quatrième année qui occupaient également le compartiment ne les laissaient pas vraiment l’occasion de discuter. Ils riaient à s’en tordre le cou, parlaient fort, ils étaient même plutôt arrogants, et n’adressaient pas un regard aux deux enfants. Mais finalement, on ne pouvait pas dire qu’ils les gênaient particulièrement – il aurait suffi de les ignorer. En réalité, ces 4èmes années étaient plutôt intimidants pour Aaron, d’où son silence.
    En effet, aux yeux du jeune garçon, ils savaient déjà tout au sujet de Poudlard : ils ne craignaient pas de confondre les salles, ils savaient se servir d’une baguette, et semblaient être confiants. Plus encore, Aaron avait quelques lacunes concernant le monde de la magie, dans la mesure où sa mère sorcière n’avait pas daigné lui parler de quoique ce soit, tandis que son père moldu n’était pas plus au courant que lui de l’existence de la sorcellerie. En tout cas, leur fils s’était renseigné du mieux qu’il pouvait grâce aux livres qu’il avait dû acheter pour les cours. Bien évidemment, il n’avait pas tout lu ; surtout, il n’en avait pas eu le temps. Cela lui était tout de même rassurant : au moins, il ne débarquerait pas ignorant à Poudlard. Mais il ne se sentait pas capable de tenir une conversation avec un 4ème année.

    En fin de compte, ce n’était pas si terrible de regarder le paysage. La campagne britannique était déserte, et le train la traversait librement. Petit à petit, Aaron se rapprochait de sa nouvelle vie, loin d’un père castrateur et des rares visites de sa mère immature ; un sentiment de liberté et de joie l’habitait à cette idée.
    Mais alors que le jeune garçon rêvait déjà d’un château dont il ne connaissait pas encore les murs, une voix le tira de ses pensées. Un élève de l’âge des quatrièmes années était arrivé devant le compartiment et les avait appelé à le suivre – certainement pour rejoindre un groupe d’amis – ce qu’ils s’empressèrent de faire. Les deux jeunes gens se retrouvèrent donc seuls et silencieux.
    Mais il fallait bien parler à un moment ou à un autre.


    « Au fait, je. Je m’appelle Aaron. C’est ma première année à Poudlard. Et toi ? »

    Autant en être sûr. Ils n’avaient pas encore enfilé leurs robes de sorcier, et rien ne pouvait confirmer qu’elle était nouvelle comme lui. D’ailleurs, peut-être avait-elle un ou plusieurs parents sorciers, et était moins ignorante que lui.

    «  C’est amusant, d’aller à l’école en train. Tu savais qu’au départ, il n’y en avait pas ? Les élèves arrivaient à Poudlard par d’autres moyens. Parfois plutôt dangereux. »

    Finalement, cela lui avait semblé plus intéressant à la lecture, qu’à l’instant où il le racontait. Ou peut-être était-ce une impression, due au fait qu’Aaron n’était pas particulièrement doué pour parler aux gens. Mais cette fille avait l’air sympathique, et lui n’était pas bien méchant, alors il n’y avait pas de raison pour qu’ils ne s’entendent pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 4ème année

Elève de 4ème année
America Collins
✧ Messages : 162
✧ Chocogrenouille(s) : 1463

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: Re: Une première rencontre avant Poudlard [pv America] Mar 10 Juin - 0:54




Je consultais une dernière fois la montre à mon poignet en me disant qu’il était temps que je m’en sépare. À poudlard, les objets moldu ne fonctionnaient pas d’après papa. Je ne m’étais encore jamais séparé d’elle depuis qu’on me l’avait offerte à mes 8 ans. À cette époque j’avais déjà eu mes premiers signes de magie depuis longtemps et un rien me faisait en abuser. Liam, lui, mon frère jumeau, n’en avait pas encore montré. On me disait toujours ; « prend ton temps », et à lui « Il est temps maintenant ». La montre c’était comme pour me dire : « regarde, tu as tout le temps devant toi pour être une parfaite sorcière. Mais pour l’instant, apprend à grandir ». Maintenant je laissais cette montre derrière moi, et j’entamais ma vie de sorcière. Enfin. Il était grand temps.


Ma valise était faite depuis des heures déjà et je n’avais pas fermé l’œil de la nuit tant j’avais hâte qu’on soit dans ce fichu train. Comment allait être ma vie, comment j’allais m’intégrer, les livres, les cours ! J’avais déjà dévoré une grande partie de l’histoire depoudlard pour être totalement à l’aise une fois sur place. J’avais imaginé intérieurement la scène milles et une fois et il était hors de question que je sois de celles qui regardent de partout en étant admirative du moindre bibelot qui bougeraient sans qu’on ne lui demande rien. Je laissais ce genre de stupidité à mon frère. Liam…il devait encore dormir. Ce que je détestais avec lui, c’était son manque total de vivacité ! Une vraie larve. Quand on croisait des inconnus ils nous demandaient toujours : « alors ça fait quoi d’avoir un jumeau ? Vous devez être si lié ! » Franchement ? Pas du tout ! J’avais tout ce qu’il n’avait pas : Force, rapidité, sens pratique, et charisme. Lui, passait son temps à attendre que les choses se fassent d’elle-même et j’avais cette pression constante de devoir m’occuper de lui sinon il serait capable de me faire couler avec lui. Je n’étais pas égoïste mais je m’étais dit que peut-être, s’il ne démontrait aucun signe de magie, je serais enfin libre. Mais non. Je ne savais pas si je devais être heureuse pour lui ou triste pour moi. Quoi qu’il en soit, ce jour était le nôtre et il fallait que quelqu’un lui donne un bon coup de coussin pour le faire lever. Et ce quelqu’un, comme toujours, c’était moi.


J’enlevais de mon poignet la merveilleuse montre qui m’avait tenu compagnie pendant 3 ans sur la table de chevet, et je dirigeais dans la chambre opposée de la mienne sans frapper à la porte. Liam était évidemment endormi et il me fallut plusieurs fois crier son nom pour qu’il daigne ouvrir les yeux. Ma tâche accomplie je retournais à mes affaires tout en me disant qu’il était grand tempsqui se prend en main tout seul. Comme un grand. Mais c’était Liam après tout.


J’avais un peu honte en fait. Voir papa et maman m’enlaçait et faire la même chose à Liam. Je ne lui aurais jamais demandé ce qu’il en pensait parce que, tel que je le connaissais, il devait s’apitoyer sur lui-même ou juste ne rien ressentir parce que les choses étaient ainsi et que, quoi qu’il fasse ou dise, ça n’aurait rien changé. J’embrassais une dernière fois maman sur la joue, tout en l’écoutant me donner des derniers conseils pour l’école et je pris la direction du train avec Liam. On ne se parlait que très peu tous les deux. A vrai dire, nous n’avions rien en commun. J’avais commencé à apprendre le violon et il s’était mis à collectionner les jouer dans les céréales. Je lisais l’histoire de poudlard pendant les vacances et lui restait pendant des heures sur le canapé à attendre que le temps passe. Vraiment Liam m’exaspérait à ne jamais rien faire de constructif dans sa vie ! Mais maintenant c’était terminé. J’entrais à poudlard, et ma vie de sorcière commençait. Il fallait que j’arrête de repenser à la maison et à nos habitudes puisque à présent, tout allait changer. Et une fois à bord, je lançais un vague salut ponctué d’un sourire amical–ce qui était assez rare entre nous- et je m’éloignais de lui, avant qu’il ne détruise ma vie sociale avant même que cette dernière n’est commencé.


Tandis qu’il prenait la direction d’un wagon visiblement rempli de première année, je me dirigeais plutôt vers ceux du fond, où les années suivantes se dirigeaient. J’avais envie d’en savoir, d’en connaitre plus et je ne pensais pas un seul instant que je me sentirais mal à l’aise avec les plus âgées, ce qui en fait, était le cas.
Face à moi se trouvait une bande de 3ème ou 4ème années surexcités qui parlait de personnes que je ne connaissais pas. Nous étions deux dans le wagon à ne pas parler et vu le garçon, sa dégaine et son apparence, je me doutais que lui aussi était en première année. Je n’osais pas lui adresser la parole parce qu'honnêtement, nous aurions l’air de deux idiots au milieu de ces fauves et d’ailleurs, lui non plus ne faisait pas le moindre signe dans ma direction. Alors j’attendais. C’était presque à croire que je me la jouais Liam… Enfin bon, enfin un des leurs ouvrit la porte de notre wagon. C’était un poufsouffle à en juger par sa cravate et je me disais que nous aussi, il allait falloir qu’on se change bientôt. Quoi qu’il en soit, tous ses petits copains sortirent du wagon pour se rendre dans un autre où semblait-il, il y avait une fille « ultra sexy » qui avait une chemise transparente.


Je me raclais la gorge face à si peu de retenu mais aucun ne sembla s’en préoccuper.


« Au fait, je. Je m’appelle Aaron. C’est ma première année à Poudlard. Et toi ? »


Je regardais à nouveau le garçon face à moi qui n’avait jusque-là, pas dit un mot non plus. Enfin un brin de causette ! Je me sentais tout excité parce que visiblement, il avait envie de parler, et aussi parce qu’il n’était pas aussi rustre que les autres et bon sang ! depuis que j’étais officiellement une sorcière, c’était le premier élève de mon âge que je croisais et à qui je parlais. Ok, il fallait que je me calme, mais…j’étais contente. Aaron. Cool.


« America. America Collins. Moi aussi c’est ma première année. Je suis plutôt excitée. Ça fait tellement longtemps que j’attends de pouvoir réellement utiliser ma baguette et j’avais tellement envie de parler avec les plus âgés…ce qui, visiblement n’était pas trop leur cas ! Ils ne nous ont pas vraiment laissé en placer une. J’espère ne jamais être comme ça dans les années à venir. Si jamais j’oublie, fais-moi y repenser ok ? »


Je lui lançais un grand sourire. En fait, peut-être qu’on ne se reverrait plus jamais. L’école était gigantesque d’après maman et depuis qu’ils avaient mis en place le sanctuaire, on pouvait bien imaginer que l’endroit était encore plus spectaculaire. J’avais vu des photos de l’école, que ce soit à la maison ou dans l’histoire de Poudlard. J’étais d’ailleurs très impatiente de voir ce que l’école était aujourd’hui. Nous vivions une nouvelle phase de l’histoire de cette école et j’avais encore tant de gens, tant de choses à apprendre que je me sentais déjà étriqué et confiné dans ce train bien trop petit face à mes ambitions.


« C’est amusant, d’aller à l’école en train. Tu savais qu’au départ, il n’y en avait pas ? . Les élèves arrivaient à Poudlard par d’autres moyens. Parfois plutôt dangereux. »


De l’histoire ! J’adorais ça ! et je songeais à Liam et à moi lui disant « Tu vois que ce n’était pas inutile de lire ce livre avant même qu’on ne commence les cours ! » parce que j’étais totalement callé sur le sujet !


« Tout à fait ! J’ai lu qu’il existait une époque où ils arrivaient par bateau et que parfois, les bateaux se faisaient attaquer par des pirates. L’école n’était donc pas toujours certaine d’avoir de nouveaux élèves. Par la suite, le gouvernement avait encouragé les élèves à venir à Poudlard en transplanant et c’est suite à ça que la loi a interdit le transplanage avant la majorité ; certains élèves arrivaient coupés en deux. Et assez régulièrement. Heureusement qu’on a le poudlard express maintenant »


_________________
America Collins
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une première rencontre avant Poudlard [pv America] Mar 10 Juin - 23:22


    « … J’espère ne jamais être comme ça dans les années à venir. Si jamais j’oublie, fais-moi y repenser ok ? »

    Aaron acquiesça et répondit à son sourire. Il fut plutôt rassuré de tomber sur quelqu’un avec qui il partageait quelques pensées, en ce qui concernait la magie et le comportement des élèves plus âgés par exemple. Certes, contrairement à sa camarade, il n’aurait peut-être pas eu le réflexe de faire la conversation avec eux s’ils avaient eu une conduite différente. En effet, il s’était fait la réflexion plus tôt : il craignait de ne pas en savoir assez pour surmonter cela, et était intimidé. Aussi, il avait appris avec (ou face à) son père que moins l’on en savait, plus on risquait de perdre le contrôle sur une situation. C’était d’ailleurs pour cela que depuis que son père avait appris l’existence de pouvoirs magiques chez son fils, il était devenu beaucoup moins strict.
    Pourtant, Aaron se demandait s’il allait être ami avec la jeune fille les années qui allaient suivre. Il ne se souvenait pas exactement du nombre d’élèves qui arrivaient tous les ans à Poudlard – un chapitre qu’il n’avait que survolé dans les livres scolaires – et peut-être n’allaient-il que se croiser. Par contre, ils se retrouveraient dans la même maison, si ça se trouve. Mais impossible de le prévoir, dans la mesure où Aaron lui-même ignorait où il allait atterrir.
    Il était presque certain de ne pas se retrouver à Gryffondor. Il n’avait jamais été dans une situation qui demandait du courage ou de la hardiesse ; mais il se sentait tellement faible et impuissant devant son père qu’il ne se pensait pas bien valeureux. De même, Mr O’Malley avait si souvent répété à son fils qu’il était ignorant, qu’il n’était pas certain d’être parmi les Serdaigles. Et rien ne lui certifiait d’être doué en magie.
    Il y avait beaucoup de préjugés concernant la maison de Serpentard, d’après ce qu’il avait entendu des autres à la gare et dans le train. Mais la ruse et l’ambition n’étaient pas de si mauvaises qualités. Sinon, les Poufsouffles avaient de belles qualités. Finalement, Aaron en savait d’avantage sur les qualités requises dans chaque maison de Poudlard que sur ses propres qualités. Cela était en partie dû à son jeune âge, et au regard erroné que ses parents donnaient de lui.


    « Oui ! Pendant un temps, il y a eu aussi les portoloins, mais les élèves avaient tendance à rater ou à ne pas trouver les objets ensorcelés. Comme tu dis, heureusement qu’il y a le train maintenant. Je me demandais si la voie allait ailleurs, ou ce que faisait le conducteur le reste du temps – ou même qui il était. Mais dans l’Histoire de Poudlard, ils disent que ce sont les elfes de maison qui s’en chargent en grande partie ! »

    Aaron avait toujours bien aimé l’histoire lorsqu’il était à l’école. A présent, il en avait une nouvelle à apprendre, celle de tout un monde qu’il était en train de découvrir ; et cela le réjouissait au plus haut point.
    Et il avait beau lire des dizaines de fois l
    ’Histoire de Poudlard, il savait qu’il y avait beaucoup de choses qu’il lui fallait découvrir une fois sur place. Sa mère le lui avait d’ailleurs dit au téléphone « Tu verras, il y a tellement de mystères à Poudlard… Et tu y laisseras toi aussi une part de toi. » C’était la première fois qu’il l’avait entendu dire des mots si profonds tout en étant sincères. C’était peut-être pour ça qu’elle s’évadait constamment dans ses rôles de théâtre : sa vie magique lui manquait. Mais ça, Aaron n’en avait pas encore bien conscience ; on ne peut pas tout savoir à onze ans.

    « Et tu as vu les matières qu’on va avoir ? Ca a l’air complètement fou. Dans le bon sens, je veux dire. En fait, je ne connaissais rien de Poudlard, donc… J’ai plutôt hâte. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elève de 4ème année

Elève de 4ème année
America Collins
✧ Messages : 162
✧ Chocogrenouille(s) : 1463

Feuille de personnage
✧ Cursus scolaire:
✧ Anecdote:
✧ Particularités:

MessageSujet: Re: Une première rencontre avant Poudlard [pv America] Jeu 12 Juin - 21:44




Sans vouloir me donner des airs de miss-je-sais-tout, j’aimais faire savoir que je SAVAIS. Qui n’aimait pas mettre en avant ses connaissances d’ailleurs ? Tout le monde se mettait en avant et même certain au dépris d’autres. J’avais vaguement des noms en tête et d’ailleurs, rien qu’en imaginant leur visage j’avais cette rage en moi qui manquait presque de toute me consumer. Être capable de s’affirmer tout en gardant son intégrité était ma philosophie. Quoi qu’en y réfléchissant j’en avais pas mal. Mais j’aurais été incapable de faire volontairement du mal aux autres. Et je crois que ce genre de chose était qualifiable aux serpentard. Je pensais donc sincèrement que je ne serais pas dès leurs bien que l’ambition était une de mes qualités.


Je pense que je ne manquais pas non plus de courage. Mais de là à me jeter dans la gueule d’un lion, il en était hors de question ! J’étais bien trop maligne pour ça ! Gryffondor était je pensais, pas non plus pour moi. Quant à poufsouffle ?...Certes j’étais loyale mais ma loyauté avait un prix, et une conscience ! Je ne resterais pas amie avec quelqu’un de stupide et qui ne m’apporterais que des ennuis ! Ok, dis comme ça c’était peut-être un peu dur, mais au moins, j’étais honnête avec moi-même. Non vraiment, de toutes les maisons, j’étais certaine que Serdaigle serait celle qui m’étais destinée et je pensais, que mon frère irait à poufsouffle. Liam n’était ni ambitieux, ni courageux, pas très malin et plutôt gentil même s’il était agaçant donc…pour moi, il porterait les couleurs des jaunes et bronze. Et lui ? Cet inconnu du train aux cheveux brun. Il était sympa et parler ne serait-ce que quelques minutes avec lui me prouvaient qu’il avait des connaissances et, même si ce n’était pas mon genre, j’aimais voir dans notre dialogue comme une mini compétition. Celui ou Celle qui en sait le plus sur ce qui nous attendait. Et j’espérais bien que ce serait moi. Être Miss ou Mister j’en-sais plus que toi.



« Oui ! Pendant un temps, il y a eu aussi les portoloins, mais les élèves avaient tendance à rater ou à ne pas trouver les objets ensorcelés. Comme tu dis, heureusement qu’il y a le train maintenant. Je me demandais si la voie allait ailleurs, ou ce que faisait le conducteur le reste du temps – ou même qui il était. Mais dans l’Histoire de Poudlard, ils disent que ce sont les elfes de maison qui s’en chargent en grande partie !»



Être ou ne pas être, tel est la question. Et je ne l’étais peut-être pas. J’ignorais que c’était les elfes de maison qui conduisait le train et au fond de moi je n’avais qu’une envie, c’était d’ouvrir le livre et de le relire encore et encore pour comprendre comment j’avais pu passer au travers d’un fait aussi important. D’un point de vue extérieur, je souriais, rien n’aurait pu présager qu’au fond de moi j’étais électrisé et démoralisé d’être aussi mauvaise. L’histoire c’était un de mes trucs. Je veux dire, les dates, les faits, j’adorais ça ! Moins que les animaux c’était certain, mais depuis quand les elfes conduisaient le train ? c’était une question vitale ! je notais intérieurement que dès que j’aurais le temps je visiterais la bibliothèque pour m’assoiffer de ce que j’ignorais pour revenir à mon interlocuteur.



« Et tu as vu les matières qu’on va avoir ? Ca a l’air complètement fou. Dans le bon sens, je veux dire. En fait, je ne connaissais rien de Poudlard, donc… J’ai plutôt hâte. »



Oui j’avais fait la liste et j’avais même déjà décidé de mes futures matières en 3ème année. Je prendrai l’étude des runes en option et je garderais l’histoire de la magie après la 5ème année. J’hésitais encore par contre sur les études dans lesquels je poursuivrais.


« Oui ! J’ai tellement hâte moi aussi ! Les soins aux créatures magiques sont je crois, ce que je préfèrerais. Par contre la botanique…non merci ! »


Je m’imaginais caressant une licorne et chevauchant un dragon. Bon…peut-être que je m’emportais un peu mais ce serait vraiment le rêve.


« Tu dis que tu ne connaissais rien de ce monde ? . Tu es de sang moldu ? . »


_________________
America Collins
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une première rencontre avant Poudlard [pv America]

Revenir en haut Aller en bas

Une première rencontre avant Poudlard [pv America]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» Copa de America en Venezuela
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miam Hibou :: Bibliotheque :: Miamhibou's Chronical-